Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Christophe BLAZQUEZ blog

Articles avec #community management tag

Les nouveaux outils bureautiques gratuits

25 Mai 2015 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Communication, #Collaboratif, #Curation, #Cloud computing, #Internet, #Community management

La deuxième édition vient de sortir !

La deuxième édition vient de sortir !

Voir les commentaires

Intervention 'Vous êtes une marque !' à La Mêlée Numérique

5 Juin 2014 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Identité numérique & e-réputation, #Médias sociaux et réseaux sociaux, #Internet, #Marketing digital, #Communication, #Community management

Intervention 'Vous êtes une marque !' à La Mêlée Numérique

Au cours de cette intervention, j'ai abordé les points suivants :

- Notions de Personal Branding

- Découverte de votre marque

- Création de votre marque

- Création de vos outils

- Création de votre contenu

- Communication autour de votre marque sur le web

- L'identité numérique globale, concept développé dans mon premier livre 'Développez votre identité numérique'

Voir les commentaires
Voir les commentaires

Facebook : 10 ans de big data !

26 Février 2014 , Rédigé par Yves de Montcheuil Publié dans #Big data, #Marketing, #Médias sociaux et réseaux sociaux, #Identité numérique & e-réputation, #Community management

Facebook : 10 ans de big data !

A l’occasion de son dixième anniversaire, Facebook (ou plutôt « Mark et l’équipe Facebook ») propose à ses membres de voir et de partager avec leurs amis un film qui retrace leur activité sur le réseau social, depuis leur date d’inscription. Cette vidéo intitulée « Retour en arrière » présente, en une minute, les publications et photos qui ont recueilli le plus de « like » ou le plus de commentaires, le tout sur un fond musical un brin nostalgique. Même si les données utilisées pour réaliser cette vidéo commémorative ne font pas l’objet d’une analyse très sophistiquée, le mini-film symbolise à lui seule l’utilisation potentielle que Facebook peut tirer de nos données.

Cette dixième bougie est l’occasion de saluer la formidable intuition qu’a eue un jeune homme d’à peine vingt ans, alors étudiant, lorsqu’il décide de lancer avec quelques amis la première version du réseau social en 2004, réservée à cette époque aux étudiants de Harvard. Mark Zuckerberg, digne représentant de la fameuse génération Y, hyper connectée et « sociale », a senti bien avant tout le monde que la donnée numérique serait l’or du XXIème siècle. A ce titre, il peut être considéré comme un pionnier et un visionnaire, tout comme les fondateurs de Google ou d’Amazon.

Depuis, Facebook s’est développé grâce aux big data, est devenu un producteur de big data et va continuer à assurer sa croissance grâce aux big data. Si la raison d’être de Facebook est d’aider tout individu à entrer en relation avec d’autres individus susceptibles de partager des affinités, le réseau social s’appuie sur des algorithmes – dont notamment le fameux EdgeRank – permettant d’une part d’identifier ces affinités, puis d’autre part, de sélectionner les types de publication qui seront les plus visibles dans leur fil d’actualité. Il exploite donc les informations dont il dispose sur chacun de ses membres pour leur proposer des connexions susceptibles de les intéresser, pour orienter la présentation des informations en fonction de leurs propres goûts (les publications des amis avec il interagit le plus apparaitront en premier), et bien sûr pour publier des publicités.

Ceux qui douteraient malgré tout que Facebook est un spécialiste des big data, peuvent également s’intéresser à la fonction de recherche avancée et multicritère proposée par le réseau social – service appelé Graph Search, accessible sur inscription depuis 2013. Vous pouvez par exemple lancer une requête pour rechercher « des personnes de moins de 30 ans, vivant à Paris et aimant les chats ». Pour affiner la requête, Facebook propose des suggestions en temps réel, à la manière de Google, puis vous propose un système de filtre afin d’affiner la recherche (sexe, ville, études, convictions politiques ou religieuses, etc.). Vous pouvez, de la même manière, chercher un restaurant, un film, ou encore une photo. Sur le même mode, Facebook propose aux annonceurs un service de publicité (ou de « publication sponsorisée ») reposant sur des critères très fins : centres d’intérêt ou caractéristiques des profils.

Facebook est ainsi devenu l’un des plus gros référentiels mondiaux de données personnelles, avec des usages potentiels toujours plus importants. C’est pourquoi la question de la monétisation des données contenues dans le réseau social est devenue centrale. Celui-ci peut d’une part commercialiser ces données sous une forme agrégée afin de fournir des analyses prédictives, par exemple sur nos comportements d’acheteur. Les données étant consolidées et anonymisées, le système ne pose pas à priori de problème majeur de confidentialité des données. Mais Facebook pourrait techniquement vendre des données relatives à un seul individu, ce qui ne manquerait pas de susciter beaucoup de contestations, le réseau social étant considéré par de nombreux internautes comme un espace « privé ». Et que se passerait-il si des agences gouvernementales accédaient aux données de Facebook pour détecter des fraudes à la sécurité sociale ou aux impôts par exemple ? Dans une démocratie, jusqu’aux affaires Snowden et NSA, nous pensions être à l’abri de telles pratiques. Mais, on se rend compte que c’est déjà plus ou moins le cas : au même titre que d’autres grands acteurs du numérique, comme Google ou Apple, Facebook publie désormais des rapports de transparence décrivant le détail des demandes de consultation de données émanant des États.

Et à l’heure où la consolidation des réseaux sociaux s’accélère (le rachat de Whatsapp n’est qu’un début), le périmètre des données stockées, traitées, et monétisées, n’est pas près de diminuer ! Ainsi, de nouveaux horizons vont aussi s’ouvrir avec l’Internet des Objets. Il est peu probable que Facebook délaisse ce marché au profit de ses concurrents, et risque de nous surprendre comme Google l’a fait avec le rachat de Nest. Qui sait, un jour vous pourrez sans doute devenir « amis » avec votre cafetière ou votre voiture !

Par Yves de Montcheuil

VP of Marketing, Talend

Voir les commentaires

Conseils d'Isabelle Clément pour animer un blog professionnel

4 Novembre 2013 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Médias sociaux et réseaux sociaux, #blog professionnel, #Identité numérique & e-réputation, #Internet, #Community management, #Communication, #Marketing digital, #Témoignages

Conseils d'Isabelle Clément pour animer un blog professionnel

Dans le cadre de la sortie de mon livre Développez votre identité numérique, Isabelle Clément répond à mes questions au sujet du blogging.

Retrouvez également Isabelle dans le Chapitre 6 de mon livre "Prendre la parole via les outils de diffusion".

Isabelle, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Isabelle Clément, j’ai commencé ma carrière professionnelle en tant que commerciale avec toujours une attirance pour les nouvelles technologies et l’informatique en général. En plus de ma formation commerciale, j’ai donc suivi une formation de Webmaster.

Avec l’arrivée des réseaux sociaux, je me suis petit à petit intéressée à ce phénomène, au travers de mon travail d’abord, puis de manière personnelle. Curieuse dans l’âme et un peu geek, j’ai rapidement compris l’opportunité que pouvaient représenter ces nouveaux canaux de communication dans divers domaines. J’aime expérimenter de nouvelles pratiques, apprendre en testant de nouveaux réseaux, de nouvelles applications, des axes de communication, etc.

Davantage Social Media Manager que Community Manager, je m’intéresse principalement aux différentes stratégies à adopter sur les médias sociaux.


Depuis quand as-tu créé un blog professionnel et pour quelles raisons ?

J’ai créé deux premiers blogs en parallèle assez récemment (février 2013), l’un sur le billard (ma passion) et le second sur le Community Management. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il manquait cette flèche à mon arc et que je cherchais (et cherche toujours) à monter en compétence. Et pour ça, rien de tel que la pratique ! Plutôt que de rester dans le pur théorique, je préfère toujours passer à l’action et faire mes tests en conditions réelles.

Je me suis pas mal interrogée quant à l’orientation que je souhaitais donner à mon blog (sur le Community Management) : il me fallait trouver les thèmes que j’y aborderais, savoir comment j’allais alimenter mon blog de manière assez régulière, trouver un positionnement, bref une stratégie de présence.
J’ai d’abord commencé par alimenter mon blog par mon travail de curation que je souhaitais valoriser et qui me permettais de l’alimenter abondamment. Le point positif était que j’avais beaucoup de contenu. En revanche, je me suis vite rendu compte qu’il n’y avait pas vraiment de valeur ajoutée. D’abord parce que mes followers me suivaient déjà sur mon Scoop.it (outil de curation) et ensuite parce que je n’apportais pas de plus-value. J’ai donc réfléchi à la façon dont je pourrais réorienter mon blog. Si j’ai gardé les sujets principaux de ma curation, j’ai tenté de trouver un nouvel axe. Par exemple : trouver des interlocuteurs à interviewer pour alimenter mes rubriques, rédiger des articles qui me tenaient à cœur, trouver des angles un peu originaux, etc.

Mais là encore, je me suis rapidement aperçue, que je n’avais pas encore trouvé la bonne formule, celle qui me correspondait vraiment.

C’est pourquoi j’ai décidé de créer un nouveau blog (Chroniques d’une CM) en ”partant d’une feuille blanche” afin de repartir sur de nouvelles bases et trouver mon “style”. Je vais vous confier un petit secret : plus jeune, je rêvais d’être détective. J’en ai gardé un certain intérêt pour l’investigation. J’aime chercher de l’information, fouiller dans les sites/archives/documentations pour me renseigner sur un sujet, en apprendre plus, m’enrichir intellectuellement. Bref, je me suis dit qu’il fallait peut-être que j’exploite cette facette de ma personnalité, cet intérêt pour la recherche d’informations. J’avais enfin trouvé ma ligne conductrice.

J’ai donc repris les thématiques qui me tiennent à cœur et je réagis (grâce à ma curation ! Je l’ai d’ailleurs “intégrée” via la rubrique “veille” de mon blog) à l’actualité des médias sociaux et aux choses qui m’interpellent, je me sens ainsi beaucoup plus à l’aise et j’ai beaucoup d’idées ! Souvent, quand une actu retient mon attention, je pars à la recherche de complément d’informations afin d’aller plus loin tout en y ajoutant mon opinion et donc en l’enrichissant. Le moyen pour moi de joindre l’utile à l’agréable. :)

D’ailleurs, le plus souvent, cela me donne d’autres idées d’articles !

Quelles sources utilises-tu pour alimenter ton blog ?

Comme je l’ai expliqué précédemment, ma principale source est le fruit de ma veille sur différents sujets qui tournent autour du Community Management, des médias sociaux, de la relation client, etc. Une bonne manière pour moi de me tenir informée de l’actualité. Je me base également sur les informations diffusées via mon réseau (mes différents contacts sur les médias sociaux où je suis présente), via mes lectures (je suis une vraie bibliothèque ambulante !) et les conférences auxquelles j’assiste. Cela peut parfois être le simple fait d’une conversation ou d’un échange entre pairs.

Quels conseils pourrais-tu donner à mes lecteurs qui auraient envie de se lancer dans l’animation d’un blog ?

A l’heure où les blogs sont toujours plus nombreux, il devient difficile de se distinguer de la masse. Aussi, pour ne pas vous laisser décourager, je vous suggère de commencer par faire un tour d’horizon des blogs existants sur votre thématique. Plutôt que de vous contenter d’un énième blog sur le sujet, essayez de trouver votre valeur ajoutée, ce qui fera que les internautes auront envie de vous suivre.

Essayez de réfléchir au positionnement que vous pourriez adopter : quelle sera votre « marque de fabrique », le ton de vos articles, vos rubriques. Pensez également à définir une ligne éditoriale. Serez-vous le(la) seul(e) rédacteur(trice) ? Ou prévoyez-vous de faire appel à des contributeurs ? Quelle plateforme allez-vous utiliser ? WordPress, BlogSpot ? Renseignez-vous sur celle qui vous conviendra le mieux, également au niveau du référencement.

N’hésitez pas à tester des choses, soyez curieux, assurez-vous d’avoir de quoi alimenter régulièrement votre blog (en assurant une veille par exemple de vos sujets de prédilection), rebondissez sur l’actualité si vous le pouvez, etc.

Pensez également à la structure de vos articles : utilisez les citations, les titres et sous-titres, les images. Définissez des mots clés, donnez des noms à vos images pour le référencement ! Et si vous êtes déjà bien présent(e) sur les réseaux sociaux, indiquez l’adresse de votre blog sur vos profils ! Pensez également au netlinking (échange de liens) avec d’autres blogs et/ou sites.

Enfin, dernier conseil, échangez avec d’autres blogueurs, prenez contact, échangez vos expériences, prenez conseil auprès d’eux, apprenez et montez en compétences. Les blogueurs sont généralement très ouverts et vous apprendrez beaucoup à leurs côtés ! Pensez aux communautés sur les réseaux sociaux, il y en a forcément une qui vous correspond, ne restez pas isolé(e).

Et surtout, amusez-vous et restez passionné(e) ! :-)

Voir les commentaires

Développez votre identité numérique !

11 Octobre 2013 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Identité numérique & e-réputation, #Internet, #Médias sociaux et réseaux sociaux, #Marketing digital, #Communication, #Community management

Photo transmise par Cécile, une lectrice de mon livre "Développez votre identité numérique" !

Développez votre identité numérique !
Voir les commentaires

Chat lexpress.fr à l'occasion de la sortie de "Développez votre identité numérique"

9 Octobre 2013 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Identité numérique & e-réputation, #Internet, #Médias sociaux et réseaux sociaux, #Communication, #Community management, #Marketing digital

Retrouvez-moi vendredi à 11h sur lexpress.fr pour échanger autour des thématiques de mon 1er livre "Développez votre identité numérique" !

Voir les commentaires

Parution livre Développez votre identité numérique

5 Septembre 2013 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Identité numérique & e-réputation, #Médias sociaux et réseaux sociaux, #Marketing digital, #Communication, #Community management, #Gereso, #recrutement 2.0, #Techniques de recherche d'emploi, #Internet, #Lectures

Mon premier livre "Développez votre identité numérique. Regards croisés des générations X et Y sur la e-réputation" vient d'arriver chez l'éditeur !

A paraître dans les prochains jours !

Accédez au résumé et au sommaire détaillé du livre

Parution livre Développez votre identité numérique
Voir les commentaires

Livre Développez votre identité numérique, Regards croisés des générations X et Y sur la e-réputation

29 Juillet 2013 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Identité numérique & e-réputation, #Médias sociaux et réseaux sociaux, #Marketing digital, #Communication, #Community management, #Gereso, #recrutement 2.0, #Techniques de recherche d'emploi, #Internet, #Lectures

Livre Développez votre identité numérique, Regards croisés des générations X et Y sur la e-réputation

Acheter sur la Fnac

Acheter sur Amazon

Alors que les ressources du web 2.0 sont devenues un réflexe et un mode de vie, leur utilisation peut se révéler fastidieuse pour des utilisateurs non initiés. Comment bien démarrer sur les réseaux sociaux, choisir la bonne stratégie en fonction de ses objectifs, bien cibler ses clients ou ses interlocuteurs ?

Que vous soyez chef d'entreprise, auto-entrepreneur, étudiant, demandeur d'emploi... Vous devez connaître les rouages des différents outils pour arriver rapidement et surement au but que vous vous êtes fixé.

À travers le parcours des auteurs, de deux générations X et Y, vous analyserez les différentes étapes pour faire du web votre meilleur allié, quels que soient votre âge et votre situation professionnelle.

Avec plus de 80 captures d'écran, des témoignages et des cas pratiques, ce livre est un vrai guide intergénérationnel, pour se familiariser avec les réseaux sociaux et les nouveaux usages du web.

Sommaire

Voir les commentaires

Un peu d'humanitude dans les réseaux sociaux !

17 Juillet 2013 , Rédigé par Elsa Héliot Publié dans #Médias sociaux et réseaux sociaux, #Community management, #Communauté, #Marketing, #Marketing RH, #marque employeur

Un peu d'humanitude dans les réseaux sociaux !
Avis d'expert par Elsa Héliot, Community Manager PortisEd

Un outil. Ni plus ni moins. Voilà ce que sont réellement les réseaux sociaux. À en oublier que derrière chaque clavier, il y a un humain. Y compris dans une stratégie de social media d'entreprise. Et si on mettait un peu d'humanitude dans les réseaux sociaux ?

Humanitude ? Vous avez dit humanitude ? La philosophie de l'humanitude est à la gérontologie ce que de meilleures relations sont aux rapports humains. Cette méthode, qui a fait ses preuves, est axée sur le prendre soin de l'autre, ceci dans l'objectif de réduire considérablement l'apport médicamenteux. A l'heure où beaucoup de PME cherchent d'abord à rester vivantes, où l'investissement devient plus une problématique qu'une exigence, faire le choix du social media peut avoir des conséquences insoupçonnées pour une PME qui cherche un second souffle, autant sur les marchés qu'en interne. À condition de prendre soin de l'humain.

Sur les réseaux, c'est l'Homme qui parle

Il suffit de constater le plaisir que prennent certains internautes à tourmenter, gentiment, les modérateurs de forum et autres community managers. Converser sur les réseaux relève d'un jeu... entre personnes réelles.

Quel rapport avec le sujet ? Simple, bien que trop souvent occulté : communiquer sur les réseaux sociaux revient à engager une conversation avec quelqu'un. Même constat dans le cadre d'une stratégie social media professionnelle : ce n'est pas l'entreprise qui interagit avec ses interlocuteurs, mais bien les hommes et les femmes qui la composent et la représentent.

« C'est évident ! » s'étranglent certains. Pas tant que ça en réalité : dans la très grande majorité des cas, c'est à la direction de la communication ou du marketing qu'est confiée la gestion des réseaux sociaux déployés, plus par habitude que par réelle réflexion. Des directions qui deviennent dès lors "la voix de l'entreprise". Bien sûr, il ne s'agit pas de se couper des compétences de ces directions qui sauront mettre en forme le contenu, l'orienter et le diffuser. Mais leur adjoindre les collaborateurs issus des directions métiers (ou autres directions support : DRH, DAF...), et leur laisser la parole.

Une idée qui doit faire son chemin dans toute l'entreprise. Car elle implique deux réflexions, avant même de s'adresser à l'internaute : choisir qui écouter dans l'entreprise, et quels seront les portes-paroles des messages de l'entreprise.

Prendre soin de ses collaborateurs

Donner la parole aux collaborateurs de l'entreprise, c'est valoriser l'individu (et ses talents) tout en s'appuyant sur son appétence pour les réseaux sociaux, dans l'objectif de construire du contenu de valeur, individualisé et séduisant. De ce fait, le choix des hommes et femmes qui parleront et répondront sur les réseaux sociaux, sous la houlette des directions désignées, se fera de lui-même. Cela implique pour la direction de proposer une autre organisation du travail pour ces collaborateurs qui souhaiteraient s'investir dans le processus, dégager du temps, voire adapter le poste, le faire évoluer. S'ouvrir aux réseaux sociaux c'est aussi proposer de nouvelles perspectives aux collaborateurs les plus motivés pour le job et réfléchir à l'image employeur que l'on souhaite afficher de son entreprise.

Prendre soin de ses communautés

En abandonnant l'idée d'atteindre immédiatement un objectif quantitatif, la relation instaurée sur les réseaux sociaux gagnera en authenticité. Or pour construire une communauté fidèle et devenir forte de son soutien, la PME doit mettre en avant ses valeurs. Un savoir-faire, une éthique, un engagement social, écologique, peut-être politique, sont des leviers de communautés, à partir du moment où ces valeurs sont avérées...et assumées !

C'est un exercice intéressant pour la PME qui s'obligera, en amont, à étudier les aspects autour desquels rassembler ses collaborateurs. La sincérité de la démarche entraîne par ricochet un plus grand investissement émotionnel de la part des internautes.

Par ailleurs, si la philosophie de l'humanitude passe par le regard, la communication sur les réseaux sociaux s'appuie sur la transmission et le service. L'acte de participer est à la base de tout réseau social. Cela peut passer par le conseil, l'entraide, la recommandation.

Prendre soin de sa PME

Ce travail de valorisation à la fois des hommes, du produit et des valeurs de la PME ne doit pas se limiter aux seuls réseaux axés sur la clientèle. Cette couleur obtenue, cette atmosphère particulière, le sel de l'entreprise doivent être également affichés sur les réseaux professionnels. Ce qui différencie renforce l'entreprise auprès de ses pairs, mais également de ses financiers ou de ses souscripteurs.

Enfin, en ciblant des réseaux particuliers, ceux visant à rompre une certaine solitude entrepreneuriale ou dédiés à l'investissement (les CCI notamment déploient leurs propres réseaux), la PME reste informée sans effort des progrès en R&D, des nouveaux dispositifs d'aides et des opportunités.

Il n'existe pas une seule façon de communiquer sur les réseaux sociaux et les méthodes, s'il en existe, sont en constante évolution. Chaque entreprise, aussi mature soit-elle sur les réseaux, ne détient pas la clé et doit en permanence se réinventer. Aux PME de s'appuyer sur ce qui fait souvent leur force, une gestion plus intuitive et la capacité de réunir les hommes autour d'un projet commun.

Voir les commentaires