Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Christophe BLAZQUEZ blog

Valtech prévient les risques de pression et de stress dans les projets agiles

1 Juin 2010 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Psychologie du travail

"Si l’intérêt des méthodes agiles n’est plus à 
démontrer, comme l’indique le nombre croissant
de projets agiles, l’expérience montre également
les risques de pression et de stress qui peuvent
découler de ces pratiques.
En tant qu’expert, Valtech est confronté à ces
problématiques et souhaite avertir les équipes
agiles et les responsables
des
dérives potentielles, mais surtout leur apporter
des propositions
et
solutions concrètes, comme l’explique Nathalie
Lopez-Saussier,
Directeur Général Adjoint de Valtech Technology à Paris.

La problématique

Une des forces de l’agilité est de mesurer précisément
à court,
moyen et long termes l’avancement et le reste à faire
d’un projet :
- tous les jours lors des scrum meetings,
- toutes les 2 ou 3 semaines lors des démonstrations,
rétrospectives
et réunions de planification d’itérations,
- tous les 3 ou 4 mois lors des livraisons de releases.

Cela implique pour chaque membre de l’équipe un
engagement
de tous les instants. Si cette méthode permet d’améliorer
réactivité
aux changements grâce aux métriques utilisées et à la
collaboration sans
cesse favorisée, elle peut dans certains cas devenir une
source de pression
et de stress pour l’équipe ou pour l’individu.

Le rythme d’un projet agile doit être maîtrisé en permanence
de manière à
être à la fois soutenu et soutenable.

Les dérives et leurs conséquences

Au travers de ses expériences, Valtech a constaté des
dérives liées au manque
de maîtrise du rythme sur les projets agiles, en
particulier celles exposées
ci-après :

- La recherche constante de sur-performance
L’amélioration continue, vertu indiscutable d’un processus
agile, est parfois
confondue avec la sur-performance. En d’autres termes,
« faire mieux »
ne signifie pas forcément « faire plus ». Ainsi, la mesure
et le suivi de la vélocité*
d’une équipe à chaque fin d’itération, peut entraîner
l’équipe à se fixer des objectifs
toujours plus ambitieux d’une itération à une autre,
sans tenir compte de sa capacité r
éelle. Cela entraine à terme un épuisement de l’équipe,
une baisse de qualité et peut
parfois se traduire par un « accident de livraison d’itération »
avec une vélocité* proche de 0.

- L’engagement individuel nuit à l’engagement de l’équipe
Certains individus supportent mal de ne pas tenir leurs
engagements personnels quotidiens.
D’autres encore ont tendance à comparer leurs performances
individuelles à celles des
autres équipiers au lieu de se préoccuper des objectifs
communs et favoriser le travail
en équipe. Cela se traduit par une baisse de motivation
et de performance.

- La livraison imposée à périmètre constant
Le product owner, le client ou le management pousse
parfois l’équipe agile à faire des
livraisons à des dates imposées (time boxing) et
sans marge de manœuvre sur le
périmètre fonctionnel livré. L’équipe perd alors de
son autonomie de décision, et est
contrainte de détériorer la qualité de l’application
en réalisant moins de tests par exemple.
La pression en résultant désolidarise l’équipe,
et peut impacter la santé morale et physique de
certains.

Quelques solutions proposées par Valtech

Afin d’éviter ces dérives, Valtech a pu mettre en
œuvre des solutions permettant
d’améliorer la collaboration entre les individus
et donc contribuer à la réussite des projets.

- Un rythme régulier soutenu et soutenable
Toutes les parties prenantes d’un projet se
doivent d’instaurer un rythme
régulier soutenu et soutenable et veiller à son
maintien, quitte à se fixer des
objectifs moins ambitieux à court terme et à
privilégier la performance à moyen et long termes.

- Des rétrospectives ouvertes et sincères
A la fin d’une itération, chaque équipier doit évoquer
sincèrement les problèmes
qu’il a rencontrés. Attention aux « fausses rétrospectives »
qui ne mettent en exergue
que des problèmes superficiels. Afin d’éviter les non-dits
et les rétrospectives difficiles
quand la pression est trop forte, il est conseillé de faire
intervenir une personne externe
au projet qui aura une vision plus objective et pourra
mieux exprimer les problématiques sous-jacentes.

- Pas de sur-engagement
Une estimation de charge trop optimiste ou approximative
peut provoquer de mauvaises
surprises lors de la réalisation du projet. Les estimations
doivent systématiquement être collectives,
partagées avec le client et se baser sur les résultats
constatés lors des itérations précédentes.

- Pas d’engagement contractuel « aveugle »
Un engagement contractuel rigide visant à fixer à l’avance
les délais de livraison, les coûts
et le périmètre fonctionnel d’un projet, est souvent en
décalage avec les engagements opérationnels
pouvant être pris par une équipe agile. Cela peut donc
mener à l’échec du projet. Il faut au contraire
veiller à établir des contrats flexibles, permettant
d’une part la satisfaction des objectifs métiers et
d’autre part l’adaptation aux capacités de réalisation
opérationnelles.

Si ces solutions peuvent aider les responsables projets
à éviter les dérives, un projet agile c’est avant tout
une histoire humaine, un travail d’équipe basé sur
l’échange et la collaboration. Fort de ces expériences dans
la mise en œuvre des méthodes agiles, Valtech
propose à ses clients un accompagnement par
le « coaching agile » permettant de mener à terme
leurs projets dans les meilleures conditions
pour les équipes et donc pour le client.


*Vélocité : mesure de la vitesse de production de l
’équipe en nombre de points de complexité livrés
au cours d’une itération.


A propos du groupe VALTECH

Créé en 1993, Valtech est aujourd’hui un acteur clé
du E-Business. Présent à l'international, le groupe
Valtech accompagne ses clients dans la conception
et la réalisation de projets E-Business innovants,
en appliquant les méthodes agiles et en tirant le
meilleur parti de ses expertises techniques, créatives
et métiers. Coté sur l'Eurolist d'Euronext, Valtech
a réalisé un chiffre d'affaires de 75,5 millions d'euros
en 2009 (Etats-Unis, Europe et Asie).
Reconnu dans le conseil en E-Business, en Technologies
et en Management, ainsi que dans la Formation
sur les méthodes agiles et les techniques innovantes de
développement logiciel, Valtech présente
des références prestigieuses, telles que : Airbus, ANPE,
BMW , BNP, Crédit Agricole SA, Darty, Dassault Aviation,
EDF, France Telecom, GDF-Suez, Kuoni, La Banque Postale,
La Poste, Louis Vuitton, Manpower, Orange,
Rail Europe, RTE, Société Générale, Sony Ericsson, Thales, Travelocity,...."

Site web : www.valtech.fr

 


Partager cet article

Commenter cet article