Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Christophe BLAZQUEZ blog

Articles avec #emploi tag

Voir les commentaires

«Le recrutement, ça passe désormais par internet»

30 Avril 2015 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Recrutement, #Numérique, #Emploi, #Identité numérique & e-réputation, #Marketing RH, #marque employeur

Découvrez mon interview dans La Dépêche du Midi :

Voir les commentaires

Travailler à Neuilly-Plaisance, à proximité de Paris

3 Juillet 2014 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #entreprise, #travail, #emploi

Travailler à Neuilly-Plaisance, à proximité de Paris

Située à l’est de Paris, Neuilly-Plaisance est une ville à taille humaine de 20 000 habitants.

A 15 minutes du centre de Paris (Station Châtelet) via le RER A, Neuilly-Plaisance se plaît à cultiver l’esprit village.

Neuilly-Plaisance offre un cadre agréable sur les bords de Marne ainsi qu’une proximité entre les habitants et avec les commerces du centre-ville.

Travailler à Neuilly-Plaisance, à proximité de Paris

Vivre à Neuilly-Plaisance, c’est faire le choix d’une qualité de vie et bénéficier des nombreux atouts de la commune !

La ville dispose de nombreux espaces verts et se distingue en matière d’environnement dans le département. Elle cherche à préserver ce cadre de vie par un urbanisme maîtrisé.
En outre, le prix au mètre carré est largement inférieur à celui de Paris et d’autres villes de la petite couronne. Ainsi, vous bénéficiez d’un cadre de vie privilégié avec l’avantage de résider près de Paris.

Ville accueillante et calme, Neuilly-Plaisance propose de multiples services et activités à destination des enfants mais aussi des seniors.

Elle fait preuve d’une vie culturelle intense et d’une vie sportive riche. La ville met à la disposition des sportifs de nombreux équipements de qualité et rénovés.

Enfin, Neuilly-Plaisance est attentive au pouvoir d’achat de ses habitants : les impôts locaux n’ont pas augmenté depuis 2006 et le stationnement dans la ville est gratuit.

Neuilly-Plaisance attire de plus en plus de professionnels, qui souhaitent bénéficier de ses atouts et de la proximité de Paris. En plus d’un prix au mètre carré très attractif en comparaison à celui de Paris, la liaison avec Paris est facile en RER, bus ou bien en voiture.

La ville apporte son soutien aux commerçants et aux artisans.

Elle favorise également la création et l’implantation d’entreprises. Pour les héberger, elle a construit trois zones : la zone industrielle des Renouillères, la zone d’activité de la Fontaine du Vaisseau et la principale, la zone des bords de Marne.

Parmi ces Trois zones, la Zone d’Activité de la Fontaine du Vaisseau est dédiée aux entreprises qui exercent des activités de pointe et de haute technologie. Sur une superficie de 3,7 hectares, elle comprend une trentaine d’entreprises, avec 430 employés. La preuve que, tout en conservant l’esprit village, Neuilly-Plaisance sait aussi faire preuve de modernité et d’innovation !

Intéressé(e) par la ville ? Visitez le site de Neuilly-Plaisance !

Voir les commentaires

Comment soigner son image professionnelle sur Internet

22 Avril 2014 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Identité numérique & e-réputation, #Médias sociaux et réseaux sociaux, #Communication, #Internet, #emploi, #Recrutement, #web 2.0

En marge de mon ouvrage 'Développez votre identité numérique' découvrez un article sur les rouages de la e-réputation professionnelle :

Voir les commentaires

Le coworking et les centres d’affaires : des espaces de travail partagés

28 Septembre 2013 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #coworking, #centre d'affaires, #télétravail, #mobilité, #Ressources Humaines, #Emploi

Sous l’impact de la mondialisation et des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication sont apparues de nouvelles formes de travail. En effet, les actifs sont de plus en plus mobiles mais aussi le télétravail (ou home office) progresse fortement.

En particulier, les travailleurs indépendants, les auto-entrepreneurs, les consultants, les formateurs, les professionnels du web recherchent des espaces de travail situés à mi-chemin entre le domicile et l’entreprise. Ils permettent de rompre l’isolement et d’échanger avec d’autres professionnels. Ils favorisent aussi le partage de connaissances, stimulent la créativité et peuvent ainsi faire naître des projets innovants.

Un certain nombre de solutions sont apparues, permettant de répondre aux nouveaux besoins de ces professionnels. Ces solutions sont en particulier proposées par les espaces de coworking et les centres d’affaires qui offrent des locaux à louer. Ainsi, les télétravailleurs ou d’autres catégories de professionnels ont la possibilité de louer des bureaux à la demande, des bureaux virtuels ou des salles de réunion dans des centres d’affaires ou des espaces de coworking.

Au-delà de la simple location de bureaux et de salles de réunions, le coworking regroupe les notions de travail partagé et de réseau afin de favoriser le travail collaboratif. Ce concept est né en 2005 à San Francisco. Au sein des espaces de coworking, des événements sont régulièrement organisés afin de fédérer les communautés de professionnels qui viennent y travailler. Ainsi, des conférences, des ateliers mais aussi des formations sont généralement proposées dans ce type d’espaces.

Enfin, nous pouvons souligner le fait que ces solutions sont également très utiles pour les personnes qui sont en phase de création d’entreprise ou bien qui viennent tout juste de créer leur société. Ce sont des solutions qui leur permettent de bénéficier d’un espace de travail à un moindre coût tout en gardant la maîtrise de leur budget.

Article sponsorisé par regus.fr

Voir les commentaires

Les droits du salarié

14 Juin 2013 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Lectures, #Management, #droit, #Emploi, #travail, #Gereso

Les droits du salarié

Au nom du " bien vivre ensemble " et du respect mutuel, l'entreprise se doit désormais d'être un lieu d'échanges et de tolérance, où les droits et les obligations de chacun sont connus et partagés par tous. Enfin, en théorie, car la réalité est tout autre ! Discrimination, harcèlement, horaires de travail, rémunération, sanctions, nouvelles technologies... II ne se passe pas une semaine sans qu'un nouveau texte ou une décision de jurisprudence ne vienne préciser ce qu'il est possible de faire ou de ne pas faire dans l'entreprise, et la frontière entre travail et vie privée reste encore très floue.
Rédigé dans un style simple et accessible à tous, intégrant la toute dernière actualité et illustré de nombreux exemples, ce livre propose une synthèse complète sur ces questions d'actualité... Et permet enfin à chacun de connaître ses droits et ses devoirs en tant que salarié ou employeur !

Voir les commentaires

Le « plombier du digital » ou les « petites mains du numérique »

12 Juin 2013 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Internet, #Formation, #Emploi

Louis Treussard, Directeur Général de l'Atelier BNP Paribas m'a transmis cette analyse que j'ai trouvé intéressante. Je vous invite à la découvrir ci-dessous.

   Le « plombier du digital » ou les « petites mains du numérique »

" Les entreprises ne se digitalisent plus seulement pour offrir des services à distance mais également pour répondre à une mutation profonde des attentes des usagers. La question est de savoir comment les marques peuvent reconstruire une proximité avec leurs clients grâce aux nouvelles technologies.


Face aux changements d’habitudes, des enseignes telles que la FNAC ou DARTY doivent faire plus que livrer un produit digital. Elles devront également être en mesure d’apporter un service à valeur ajoutée en branchant le produit, l’installant et le rendant compatible avec l’écosystème des objets déjà connectés chez les clients.
La promesse de configurer, expliquer chez le client ces services devient un argument de vente majeur et un élément de fidélisation.
Hier, seul le facteur avait cette proximité du «dernier mètre», cette relation privilégiée quelle que soit l’heure de sa tournée dans nos villes comme nos villages les plus retranchés. Demain de nombreuses marques devront s’approprier un nouveau territoire de services et répondre aux attentes des clients.

Une omniprésence d’objets et d’outils numériques fragiles

Le développement de la domotique, des soins à domicile, du nomadisme, de l’intelligence des objets et tout simplement de la ville connectée avec un écosystème d’acteurs (commerçants, loisirs, transports en commun, organismes publics) est déjà une réalité. Cet incroyable développement des usages se traduit par une omniprésence du numérique, via de nombreuses extensions digitales :
• le monde des capteurs : multi fonctions et nécessaires pour alimenter les bases de données avec des informations provenant du monde réel (température, pression, fumée, luminosité…)
• le monde des objets connectés : électroménager, chauffage, lampe, alarme...
• le monde du web : applications, navigateur...
• le monde des devices multi formats : ordinateur, tablette, mobile, montre, TV...
• le monde des périphériques : box tv/internet, imprimante, scanner, imprimantes 3D...

C'est l'ensemble de ce nouveau "patrimoine digital" que les utilisateurs devront mettre à jour, entretenir, réparer ou remplacer pour continuer à profiter des services désirés.

Ce tout numérique composé de hardware et de software, pour être réellement utilisable devra être :
• interopérable (connexions filaire, wifi, mobile…)
• mis à jour (nouvelles versions de software, d’applications)
• être capable de gérer des nouveaux achats venant s’ajouter à ce patrimoine digital
• être utilisable facilement et expliqué

Pour connecter, réparer, rendre interopérable, upgrader ou tout simplement expliquer ces nombreux outils et logiciels, les utilisateurs auront besoin de personnes pouvant les aider. Ces services pourront être fournis par des « plombiers du digital » qui seront les petites mains du numérique de demain.

A l'heure où l'on a tendance à associer le digital à des cursus longs et parfois élitistes, la formation de ces « plombiers » de niveaux CAP ou bac permettrait d’apprendre les fondamentaux du numérique afin de savoir connecter un appareil, mettre à jour des logiciels, réparer des capteurs, rendre compatible des appareils entre eux ou simplement pour expliquer de façon intelligible des logiciels. Le niveau de connaissance en numérique n’aura pas besoin d’être celui d’un programmeur ou d’un ingénieur, car à l'image des voitures d'aujourd'hui, la partie complexe d’un produit, d’une application, d’un logiciel ne sera accessible qu’en atelier ou au sein des services techniques des marques.

Le développement d’une formation adaptée aux nouveaux besoins actuels ainsi qu’aux futurs usages apparaît comme incontournable. Demain, ces interventions en soutien des nouvelles pratiques s'appliqueront à des domaines très variés comme la e-santé, la domotique, les services financiers et les paiements, les nouveaux modes de distribution, de loisir, de pédagogie ou même de communication sociale.

De nombreux acteurs sont susceptibles de développer en leur sein ou d’utiliser cette nouvelle profession afin de développer des services de proximité centrés sur les clients et proposant un réel SAV et des modèles de distribution clé en main.

Un vivier d’emploi de demain qui peut être soutenu

Le développement de ces nouvelles formations et de ces nouveaux métiers est un fantastique vivier d’emploi pour accompagner les nouveaux services de demain. Son développement est largement dépendant de la capacité d’innovation des grands acteurs du CAC 40, entourés de startups leur servant de relais pour avancer rapidement sur ces nouveaux sujets.

Ces « plombiers du digital » seront le lien humain essentiel entre une entreprise et le client final. Pour que digital ne soit pas vécu comme un processus à distance à la fois compliqué et déshumanisé mais comme une réelle aide locale humaine, créatrice de lien social."


Louis Treussard
Directeur Général de l'AtelierBNP
Paribas

Voir les commentaires

Conférence pendant la semaine de l'industrie à la CCI de Tarbes

22 Avril 2013 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #conférence, #Médias sociaux et réseaux sociaux, #recrutement 2.0, #emploi

J'ai eu l'occasion d'animer, à la CCI de Tarbes le 22 mars dernier, une conférence sur le thème :

"Quelle stratégie et quels outils web pour trouver un emploi, un stage"

Le programme de cette conférence-débat était le suivant :

- Définition de l'identité numérique professionnelle et de la e-réputation
- Risques liés au mélange vie privée / vie professionnelle sur internet
- Audit de votre identité numérique
- Mise en place d'une stratégie de recherche
- Les outils du web 2.0 utilisés par les recruteurs (Réseaux Sociaux, Twitter, blogs, jobboards ...)
- Les outils pour construire et animer votre présence numérique et trouver un stage/job (Profil Viadeo, LinkedIn, CV 2.0, carte de visite digitale ...)
- Témoignage de Samir Zamoum : utilisation des NTIC pour trouver un stage ou un premier job en France ou à l'international

Discours d'introduction de la conférence par Francois-Xavier Brunet, Président de la CCI de Tarbes

Discours d'introduction de la conférence par Francois-Xavier Brunet, Président de la CCI de Tarbes

Christophe Blazquez

Christophe Blazquez

L'auditoire de l'amphithéâtre de la CCI de Tarbes

L'auditoire de l'amphithéâtre de la CCI de Tarbes

Voir les commentaires

Forum métiers : L’ESC Pau optimise l’employabilité de ses étudiants

7 Février 2013 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Emploi

       

Au cours de ce forum, j'ai eu l'occasion d'intervenir à la table ronde "Les métiers du web 2.0".

IMGP6376.JPG

 Table ronde "les métiers du web 2.0"

 IMGP6364.JPG

Table ronde "la mobilité internationale"

IMGP6384.JPG

Présentation des méthodes de recrutement

 

"Pour préparer au mieux ses diplômés à l’entrée dans la vie active et augmenter leur employabilité, l’ESC Pau a organisé la 3ème édition du Forum « Métiers », le 16 janvier.

 

Toute la matinée, des cadres d’entreprises - dont de nombreux anciens de l’ESC Pau - ont abordé différentes thématiques à l’occasion de tables-rondes : la mobilité internationale, les opportunités d’embauche par les PME-PMI, l’accompagnement du changement et la gestion de l’innovation et enfin les métiers du web 2.0. Une présentation des méthodes de recrutement a clôturé cette matinée.

L’après-midi, les étudiants ont participé à des ateliers de recrutement animés par des spécialistes Ressources Humaines d’entreprises et des cabinets de recrutement. Une façon de rencontrer des entreprises, en face à face (La Marine Nationale, BNP Paribas, la Société Générale, La Poste, Foncia, Quilksliver, ERDF, Turbomeca, Helioparc…), de mieux les connaître, d’en savoir plus sur leurs modalités de recrutement et leurs besoins en matière de stages et d’emplois.

Sur un marché de l’emploi tendu, l’ESC Pau se donne les moyens de son ambition et développe sa proximité avec à la fois ses entreprises partenaires mais aussi ses étudiants et diplômés !"

 

Pour lire l'article complet paru sur Direct Etudiant

 

Crédit photos :

190448_104140736336010_4590630_n.jpg

Voir les commentaires

Quels sont les sentiments de la jeune génération concernant le travail en France ?

19 Décembre 2012 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Emploi

109a

Source : photo-libre.fr

 

C’est un sujet qui ressort régulièrement dans les médias. Comment les jeunes d’aujourd’hui affrontent-ils l’idée du travail ? On dit souvent qu'il y en a de moins en moins et qu'il est difficile de se faire embaucher. Il semble que la majorité des jeunes aient une vision bien précise du marché du travail. C’est d’ailleurs pour cela que certaines filières d’études sont plus prisées que d’autres. En France, une grande partie de la nouvelle génération semble attirée par la sécurité de l’emploi et donc l’ensemble des postes de fonctionnaires.

 

La sécurité de l’emploi à tout prix

La France est un des pays comptant le plus de fonctionnaires dans le monde. Le nombre de réponses aux concours et offres d’emploi proposées par l’État ne fléchissent pas au fil des années. Pouvoir construire un avenir en sachant que votre emploi est garantie à vie, il n’y a rien de plus rassurant en effet. De plus, les emplois de fonctionnaire sont le plus souvent accompagnés d’avantages en nature. Qu’il s’agisse d’un appartement, d’une voiture de fonction ou de chèques cadeaux, dans tous les cas ce sont des points valorisant pour ces emplois.

Disposer d’un salaire attractif n’est plus l’unique objectif encouru par la jeune génération. Cette recherche de la sécurité de l’emploi démontre bien le peu de confiance que manifestent ces jeunes en l’avenir. Il est régulièrement répété dans les médias français qu’il deviendra extrêmement rare de pouvoir passer toute sa carrière chez le même employeur. Les licenciements en tout genre se multiplient et la conjoncture n’apparaît pas favorable. Pour protéger son avenir, disposer d’un emploi garanti à vie est très certainement la meilleure solution !

 

Des études toujours plus longues

Quand vous regardez une offre d’emploi aujourd’hui, deux éléments sont toujours clairement requis. Premièrement de l’expérience bien sur, mais également un bagage de diplômes important.  Les universités françaises n’ont jamais été aussi remplies qu’aujourd’hui. Que ce soit la peur de rentrer sur le marché du travail ou la nécessité de disposer de plus de diplômes, le fait est que l’on rentre dans la vie active de plus en plus tard.

Pour trouver le travail dont tout le monde rêve, il faut donc parler une deuxième langue couramment, disposer de plusieurs années d’expérience et de diplômes reconnus au niveau national. Autant dire que la concurrence est rude et que les places sont de plus en plus chères. L’avenir nous dira si cette évolution du marché du travail n’était que le début d’une nouvelle ère !

 

Article sponsorisé par careerbuilder

Voir les commentaires