Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Christophe BLAZQUEZ blog

Samir Zamoum, un candidat 2.0 !

30 Janvier 2012 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Témoignages

photo.jpg

CB : Pouvez-vous vous présenter ?
SZ : Je m'appelle Samir Zamoum, je suis titulaire d'un Master 2 obtenu en école de commerce, spécialisé en Management et Ressources Humaines. J’ai aussi une licence américaine obtenue  dans le cadre de mon cursus universitaire. Nous pouvons caractériser mon expérience professionnelle de junior réalisée à l’étranger (Irlande, Angleterre, Écosse et USA) et en France pour diverses entreprises.
J’ai toujours eu une certaine sensibilité pour les nouvelles technologies. Voici maintenant trois ans que je m’intéresse à l'utilisation des réseaux sociaux et des outils de veille à des fins professionnelles.

CB : Quel a été l'intérêt pour vous d'utiliser les techniques Web 2.0 pour rechercher un emploi ?
SZ : Ne faut-il pas toujours évoluer avec son temps? Les lettres de motivation manuscrites disparaissent de plus en plus, les grandes entreprises ont des sites internet dédiés au recrutement dans lesquels figurent des formulaires... Toutes ces données m’ont fait prendre conscience que les employeurs ont adopté des techniques de diffusion d’offres d emploi 2.0. Nous devons ainsi intégrer ces techniques 2.0 pour référencer les offres d’emploi qui nous conviennent ou même se distinguer des concurrents.
Grâce à ma stratégie de recherche d’emploi, j’ai pu filtrer les annonces qui me convenaient en d’autres termes trier les nombreuses offres des sites spécialisés. Ainsi, ces techniques m’ont permis d’être réactif et précis dans mes envois de candidatures. Nous pouvons résumer cette démarche en trois phases :
    Référencer
    Cibler/ Filtrer
    Postuler/Réactivité


CB : Quelle a été votre stratégie de recherche et sur quels médias sociaux êtes-vous présent ?
SZ : Ma stratégie de recherche s'effectue en deux temps :
1.  Le référencement de tous les sites, blogs, réseaux professionnels qui sont susceptibles de vous proposer une offre d’emploi. Il est primordial de cibler géographiquement les sites et blogs professionnels locaux qui proposent souvent des offres d’emploi uniques, ce qui vous permet de réduire considérablement la concurrence.
Il s’agit ensuite d’effectuer une veille sur tous ces sites internet. Celle-ci vous permettra d’être au courant des nouvelles offres et de vous positionner le plus rapidement possible (un avantage concurrentiel considérable!).
2. La construction de votre passeport 2.0 ou identité numérique. Bien entendu, ces deux étapes s’effectuent en même temps. La présence sur les réseaux sociaux professionnels est essentielle ainsi que sur les sites de référencement professionnels. Lors de cette étape, il s’agit d’adapter un large discours de vente qui touchera le maximum d’annonce ciblées. La création d’un CV 2.0 ou un lien de vidéo pour montrer vos compétences en langues sont très efficaces.
La clé est de mettre en relation tous les outils de communication ou de diffusion utilisés afin que vous contrôliez votre image et que votre discours soit cohérent.
Je suis actuellement présent sur des médias sociaux à tendance professionnelle comme Viadeo ou Linkedin. J’ai des comptes Facebook, Google+ et Twitter que je n'ai volontairement pas utilisés. Pourquoi ? Twitter est un outil très efficace mais qui demande pour moi une certaine présence dans un secteur d’activité et de ce fait un certain réseau au préalable.
J’utiliserai Twitter d’ici peu car j’entrerai réellement dans le monde du travail....  Quant à Facebook et Google+, j’estime qu’il est impossible de dissocier son réseau professionnel et personnel avec un compte unique.  En effet, la création d’un compte professionnel ou d’une page qui peut être « likée » par vos contacts est nécessaire. Néanmoins, il y a toujours le risque que l’un de vos amis poste un message... Lorsque je parle d’identité numérique, j’aime  adopter une stratégie de contrôle de mon image, Facebook est un outil de commercialisation efficace et cela s’arrête là. Je suis donc sur Facebook mais sous un pseudonyme afin de dialoguer avec mon réseau privé...

CB : Comment avez-vous été recruté ?
SZ : Grâce à ma veille réalisée, j’ai aperçu une annonce qui venait de paraître sur un blog régional.  J’ai tout de suite contacté le responsable du blog  afin d’obtenir plus d'informations. La personne en charge de ce blog m’a rappelé le jour suivant. Elle a abordé le poste et a évoqué ma réactivité. J’ai  ainsi obtenu l’adresse email du recruteur. J’ai transmis mon cv et ma lettre de motivation ainsi que le lien de mon CV 2.0.  Je pense que ce CV 2.0 a été un plus dans mon recrutement. Par ailleurs, la pleine utilisation de cet outil m’a permis de contrôler les consultations effectuées en fonction des jours. Ainsi, je pouvais anticiper et essayer de déduire l'avancement du processus de recrutement. J'ai aussi utilisé les réseaux professionnels pour rechercher des informations sur mes recruteurs ce qui donne un réel avantage (idées sur la culture d'entreprise, moins d'appréhension avant l'entretien, fonctionnement interne des entreprises...). Après avoir passé les différentes étapes de recrutement j’ai été engagé.
 
CB : Un conseil ?
SZ : Tout d'abord ne pas oublier les méthodes classiques de recherche d’emploi. En effet, le site du Pôle Emploi est trop peu consulté par ma génération. Ensuite, il s’agit de penser que vous êtes un projet ou un produit qui doit être vendu ou réalisé dans une région précise. En effet, lorsque vous voulez vendre un produit vous faites une étude de marche, vous analysez votre environnement interne et externe, vos concurrents et vous vous positionnez. Il s’agit ensuite de trouver la bonne stratégie de différenciation pour atteindre l’employeur. J’ai toujours été très proche de la culture américaine, je reste toujours optimiste et je sais que mon travail finira par payer. Malgré un contexte économique compliqué, je me suis obstiné, j’ai cru en moi et j’ai essayé de démontrer aux employeurs que j’étais une véritable valeur ajoutée.  Mes derniers conseils, croyez en vos compétences et en l’entreprise !

 

 

Partager cet article

Commenter cet article