Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Christophe BLAZQUEZ blog

Les digital natives et leurs rapports à la marque

5 Décembre 2011 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Marketing

718a0491-ad0a-4922-8c8e-352281e2a92d@augure

L’Etude SIMM-TGI Youth, mise à jour tous les 6 mois, est un outil permettant aux marques de décrypter une nouvelle génération en construction : les « Digital Natives ». L’étude s’appuie sur le contexte familial, les principaux lieux de vie, les piliers de leur mode de communication, leurs expériences émotionnelles, leurs habitudes médias, leur mobilité et leur vie «en réseau». L’Etude analyse également leur relation aux marques et aux communications, et éclaire tout particulièrement la manière dont se construisent les actes d’achat dans des domaines de consommation clés (multimédia, apparence, alimentation…).

Voici les résultats pour la France :


1. QUI SONT LES DIGITAL NATIVES ?

 

Une génération connectée !

Technophiles par nature, les 11-24 ans sont en général plus équipés que le reste de la population française :

  • 60% d’entre eux utilisent Internet plusieurs fois par jour (contre 56% chez les 25-99 ans),
  • 22% possèdent un smartphone (10% chez les 25-99ans),
  • 40% se connectent à Internet via un smartphone (17% chez les 25-99 ans),
  • 4% se connectent à Internet via une tablette (1,6 % chez les 25-99 ans).

Pour ces jeunes, il n’est pas nécessaire de posséder pour utiliser : en effet, 40% d’entre eux surfent sur Internet depuis un smartphone, alors qu’ils ne sont que 22% à en détenir un.

Facebook, Twitter et les jeunes…

75% des 11-24 ans sont inscrits sur un réseau social  (+10 points par rapport à 2009).

Sans surprise, c’est Facebook qui arrive en tête des réseaux sociaux avec 73% des 11-24 ans inscrits, très loin devant Twitter (seulement 8%). Les inscriptions sur Facebook se font principalement entre 11 et 15 ans (on passe de 25% à 83% d’inscrits), avec un pic significatif entre 11 et 12 ans (le taux d’inscrits double en 1 an).

Twitter, plus propice au suivi d’actualités thématiques qu’aux échanges communautaires, voit son taux d’inscriptions et de connexions augmenter plus tard, à partir de 19 ans.


II. LEURS RAPPORTS A LA MARQUE

 

Pourquoi les Digital Natives achètent-ils une marque ?

Les raisons les plus citées par les 11-24 ans sont :

  • les caractéristiques du produit, sa qualité (55%) et son caractère innovant (35%),
  • l’objectivité et la sincérité de la marque (la marque ne ment pas sur le produit),
  • l’image que dégage la marque : 12,4% d’entre eux achètent une marque parce qu’elle est écologique, 12% parce qu’elle est branchée, 7% parce qu’elle est portée par une star et 5% parce qu’elle est sur Facebook.

Loin des clichés de personnes immatures et impulsives, les 11-24 ans ont une vision pratique et s'attachent à des caractéristiques objectives (aspect technique du produit, véracité des informations délivrées par la marque,...).

Bien que la qualité du produit soit une raison prédominante d’achat pour l’ensemble des 11-24 ans, on retrouve des motivations différentes selon les tranches d’âge :

  • Les 11-15 ans sont très conformistes dans leur démarche d’achat car il faut « se fondre dans le groupe »,
  • Les 16-19 ans privilégient l’innovation,
  • Les 20-24 ans sont sensibles à l’honnêteté des communications sur le produit (c’est pour eux le 2ème critère d’incitation à l’achat).

En grandissant, on note que les Digital Natives passent d’une logique identitaire, où la marque est perçue avant tout comme un logo, à une logique d’usage où la marque est le produit.  

Quelles sont les marques les plus appréciées des jeunes ?

40 marques à forte notoriété ont été présentées à ces jeunes de 11 à 24 ans. 3 secteurs de consommation sont fortement représentés dans le classement des marques les plus appréciées : l’alimentaire, le high-tech et le textile.
Les 5 premières marques jugées comment étant les plus « cool » sont Coca-Cola (avec 69% des interrogés), Nutella, Disney, Google et McDonald. Les publicités Coca-Cola font d’ailleurs partie des 3 publicités préférées des jeunes.
On est ici dans un plébiscite donné à la grande consommation puisqu’il s’agit de marques internationales solidement installées et au cœur de la grande consommation.  

Comment perçoivent-ils la publicité ?

1er canal de communication pour une marque auprès de cette cible, la publicité est d’abord perçue comme un spectacle. Cependant, ils sont 36% à admettre qu’une publicité peut les faire changer d’avis sur une marque, contrairement aux adultes qui la perçoivent plus souvent négativement, car trop intrusive.
Les critères d’appréciation d’une publicité pour les 11-24 ans sont :

  • L’émotion qu’elle dégage grâce à l'humour, l'originalité et la créativité,
  • La musique (c’est un point crucial : quitte ou double ! 29% des 11-24 ans aiment une publicité parce qu’ils en apprécient la musique, quand 43% la rejettent à cause d’une musique trop énervante),
  • La façon dont elle les représente (une publicité qui caricature les jeunes est rédhibitoire pour 34% d'entre eux).

Facebook, un  espace de communication incontournable et puissant pour les marques

Les marques sont très présentes sur les réseaux sociaux et obtiennent un accueil massif : 67% des 11-24 inscrits sur Facebook ont « liké » au moins une marque, c’est-à-dire qu’ils sont devenus « fan » de la page de la marque et suivent son actualité. En moyenne, ces 11-24 ans déclarent aimer 19 marques.
Un peu plus d‘un tiers des Digital Natives aiment une page pour obtenir des bénéfices personnels : réductions et promotions, bons d’achat, contenus exclusifs, invitations à des événements VIP...
Il est intéressant de noter que s’associer à une marque sur Facebook a pour but principal d’échanger avec celle-ci (s’exprimer) plutôt que de communiquer avec les autres membres (avis de consommateurs). Les réseaux sociaux sont aujourd’hui perçus comme l’un des derniers endroits où les consommateurs ont la possibilité de donner leur avis.

Et demain ? Combien seront prêts à faire des achats depuis leur téléphone mobile ? Aujourd’hui, ils sont 4% à acheter des biens ou des services à partir de leur téléphone mobile.

 

Rendez-vous dans 6 mois pour la prochaine étude !

Partager cet article

Commenter cet article