Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Christophe BLAZQUEZ blog

La difficulté de fidéliser les cadres dans une entreprise

4 Juillet 2011 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Marketing RH, marque employeur

Le « turn-over » atteint aujourd’hui le monde des cadres et autres professions de direction.  En effet, il est de plus en plus difficile de conserver les cadres de son entreprise. Ils changent très souvent de poste et ne restent dans l’entreprise que pour quelques années.

Les cadres sont très recherchés, surtout en cette période où il est difficile de trouver des personnes étant capables de redonner un nouveau souffle aux entreprises en perte de vitesse du fait de la crise.

Les offres d’emploi affluant, les unes plus intéressantes que les autres, il est donc difficile pour un cadre de résister et de rester fidèle à l’entreprise qui lui a permis d’acquérir toute son experience. On peut constater cette abondance d’offres sur les sites de recherche d’emploi.

Aujourd’hui, les cadres supérieurs ne sont pas uniquement intéréssés par le niveau de salaire qu’on pourrait leur proposer, mais également par les possibilités d’évolution professionnelle et le niveau de responsabilité auquel ils vont devoir faire face.

Les conséquences de ces changements constants ne sont pas négligeables pour les entreprises. On peut notamment souligner une perte de temps considérable à remplacer les cadres qui s’en vont et la période d’adaptation des nouveaux arrivants. Il y a un accroissement de travail pour le personnel restant, ainsi qu’une augmentation des frais d’exploitation.

Pour la clientèle des dites entreprises, le raisonemment est le suivant : s’ils n’arrivent pas à fidéliser leurs cadres, c’est que la société doit rencontrer des problèmes, ce qui implique une diminution de la confiance accordé à celle-ci par ces clients et, donc, des pertes de clientèle, de commandes et d’achats.

Les emplois de cadre sont primordiaux dans une entreprise, elle doit avoir du personnel de direction qui sache prendre les bonnes décisions et surtout les prendre à temps.

Partager cet article

Commenter cet article

Christophe BLAZQUEZ 06/07/2011 16:01



Bonjour JLT,


Merci pour votre visite et votre contribution au débat


@ bientôt de vous lire


Christophe


 



JLT 06/07/2011 11:33



La mobilité était souvent exigée, présentée comme un atout par les candidats; elle est aujourd'hui pour les employeurs une norme. Ajooutons la volatilité du marché, l'incertitude globale, il
paraît normal que tout cela suscite en retour un "clientélisme professionnel"... Et que serait la situation si le chômage était maitrîsé ?



Christophe BLAZQUEZ 04/07/2011 14:57



Bonjour Jean-Sébastien,


Merci pour ton avis sur le sujet


Bonne continuation et à bientôt de te lire


Christophe


 


 



Jean-Sébastien Lefévère 04/07/2011 13:57



De ma courte et récente expérience, je crois que le problème fondamental en entreprise est le manque de reconnaissance envers les employés (cadres ou pas d'ailleurs). Trop peu de grandes
entreprises (car la donne est moins prononcée dans les petites structures) parviennent à mettre en interne une véritable culture d'entreprise (alors qu'en même temps, elles n'hésitent pas à
l'afficher en externe, sur un site Internet pour les clients). 


Les cadres répondent rarement à des objectifs pour "l'amour" de leur marque, ou même un simple sentiment d'appartenance. Le manque de présence et d'implication des investisseurs n'y est peut-être
pas étranger.