Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Christophe BLAZQUEZ blog

Interview de Thierry Libaert

13 Septembre 2012 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Témoignages

0-picture.jpg

index-copie-2.jpg

J’ai interviewé Thierry Libaert en marge de la sortie de la 6ème édition du Communicator.

 

CB : Pouvez-vous vous présenter ?
TL : J’ai 20 ans d’expérience en Communication d’entreprise et en Agence.
Actuellement, je suis membre du Comité Economique et Social Européen, et des Conseils d’administration de l’Agence Française de Normalisation (AFNOR) et de l’Institut des Futurs souhaitables.
Professeur à l’Université de Louvain depuis 2008, je suis également maître de conférences à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris. J’ai enseigné les sciences de l’information et de la communication à l’Université Paris IV (CELSA) en 2ème et 3ème cycles (1992-2008). Je Préside le Laboratoire d’Analyse des Systèmes de Communication d’Organisation (Lasco – Université de Louvain La Neuve) ainsi que le comité scientifique de l’association «Communication & Entreprise», 1ère association française de communication.
Le Lasco publie une newsletter trimestrielle à laquelle on peut s’abonner depuis le site de l’Université.
Le site annonce également l’ensemble des séminaires prévus jusqu’en 2014. Ces séminaires sont ouverts à tous et gratuits.

CB : Quelle sont les principales évolutions de cette 6ème édition du Communicator ?
TL : Je peux relever trois évolutions majeures par rapport à la 5ème édition parue en 2009.

Tout d’abord, de nombreux visuels ont été introduits afin d’illustrer le plus possible l’ouvrage.
Ensuite, le chapitre 4 sur la communication digitale a été fortement étoffé car depuis la précédente édition un bouleversement énorme est apparu dans ce domaine.
Enfin, il y a eu des changements en matière de stratégie et de plan de communication (Chapitre 1). Les entreprises ne font plus de plan de communication mais plutôt une plateforme de communication. Elles travaillent plutôt sur le positionnement de l’image de l’entreprise, la posture que sur la nécessité de planifier les actions à moyen terme.

CB : La couverture du Communicator 6ème édition fait-elle référence à Twitter ?
Pour quelle raison avez-vous renforcé la partie consacrée à la communication digitale ?
TL : En effet, la couverture fait référence à Twitter et aux réseaux sociaux.

Dunod a confié la réalisation de la couverture de cette nouvelle édition du Communicator à la communauté des créatifs de Creads.
En ce qui concerne la communication digitale, elle est devenue incontournable.

J’ai rencontré récemment une cinquantaine de Responsables de Communication. Ils trouvent que la communication digitale a apporté de forts changements sur la communication d’entreprise en très peu de temps.
Il y a un enrichissement au niveau du contenu digital qui est considérable. Le rich media s’est développé dans la plupart des grandes entreprises. Le site web est réellement devenu multimédia.
Il était donc primordial d’intégrer dans l’ouvrage l’ensemble de ces dispositifs !
Je ne voulais pas faire de langue de bois. J’évoque aussi les difficultés liées à la mise en place d’une démarche 2.0

CB : Quel est l’impact du web 2.0 sur la communication ?
TL : De mon point de vue, le 2.0 n’est pas un outil de communication. Tant qu’on le considérera comme un outil de communication, on passera à côté de quelque chose.

Le 2.0, selon moi, c’est une autre manière de communiquer.
On n’est plus dans le cadre d’envoyer des messages. On est dans le conversationnel et le lâcher prise (absence de contrôle). Je peux aussi parler d’instantanéité, de flux continu 24h sur 24.
En ce qui concerne les Directeurs de Communication, ils pensent que le changement s’est effectué au niveau des outils. Pour eux, c’est devenu un outil supplémentaire : le media online.
Cela est récent et apparaît complexe, mais il est indispensable de parvenir à maîtriser ce nouvel outil tout en dépassant une conception purement instrumentale.

CB : Le site web d’entreprise a-t-il encore un avenir ?
TL : Je pense que oui ! L’objectif des Directeurs de Communication est de « muscler » le site web de leur entreprise. Il reste indispensable car aujourd’hui tout est dématérialisé (plaquettes, rapports …). Cela permet de fonctionner avec une plateforme numérique qui dispose de multiples entrées pour les acteurs externes à l’entreprise.

Par ailleurs, de plus en plus d’entreprises y intègrent ou vont y intégrer une web TV.
A mon avis, il y a une sorte de fascination/répulsion par rapport aux Réseaux Sociaux. Ils nous font peur car on ne veut pas perdre le contrôle. A l’inverse, le site web nous permet de garder le contrôle à 100% sur notre propre discours.
Le web 2.0 permet quant à lui de converser.
Un équilibre doit progressivement être trouvé entre le site web et le web 2 .0 dans la pratique digitale des entreprises.

 

CB : Sur quel média social êtes-vous le plus actif ?
TL : Je suis présent sur 4 plateformes.
Pinterest : j’y suis allé pour voir car on en parle beaucoup, dans le cadre de ma veille sur les nouvelles tendances.
LinkedIn : je renseigne peu d’informations sur ce réseau professionnel.
Facebook : c’est un réseau sur lequel j’adopte un ton plus convivial.
Twitter : je m’en sers comme un fil de diffusion et de relai de mon actualité (publications, ouvrages, séminaires …).
Je suis donc plus actif sur Facebook à titre personnel et sur Twitter à titre professionnel.

CB : Un conseil pour mes lecteurs qui souhaiteraient travailler dans le domaine de la communication digitale ?
TL : Je leur conseillerais d’être un bon stratège. Il faut avoir une vision sur la stratégie de communication (Objectifs, message, cible, mesure des résultats ...).

Ensuite, ne pas faire que de l’esthétique mais aussi penser à être efficace.
Ainsi, il me paraît important de maîtriser les bases de l’ensemble des domaines de  la communication.
Il faut faire preuve de ténacité et de résistance au stress dans ces métiers car on a besoin de convaincre et on peut prendre des coups !
Il est important de savoir organiser sa présence de manière différenciée en fonction des différents supports (Facebook, Twitter, blog, site web, LinkedIn, Google+ …) tout en conservant une vision globale.
Enfin, ayez une approche autant qualitative que quantitative !

Partager cet article

Commenter cet article

Christophe BLAZQUEZ 18/09/2012 17:27


Bonjour Jeremy,


Il est vrai que la communication digitale n'est qu'une partie de la communication globale.


Merci pour votre visite et à bientôt


 

Jeremy Kind 16/09/2012 15:02


Il est vrai que la communication digitale est indispensable pour toute entreprise qui veut se faire une bonne place sur le web auprès des experts de cette méthode mais il faut surtout pas oublier
les anciennes méthodes notament le support papier qui reste aussi un bon outil de marketing.