Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Christophe BLAZQUEZ blog

Jeunes et précaires ?

15 Novembre 2006 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Politique emploi-économie

Le thema d'Arte hier soir abordait la question de la précarité de l'emploi pour les jeunes en France et en Allemagne.
L'occasion de revenir notamment sur le mouvement génération précaire qui dénonce l'utilisation abusive de stagiaires par certains employeurs.

A l'heure où les jeunes de moins de 25 ans connaissent un chômage 4 fois supérieur à celui qu'ils connaissaient dans les années 70, et où les places intéressantes sont occupées par la génération du baby-boom, peut-on réellement parler de "génération flouée" ?

En parallèle, le système de retraite par répartition, basé sur la cotisation des actifs, semble ne plus avoir d'avenir au regard des évolutions démographiques.
En effet, les actifs seront de moins en moins nombreux, alors que le nombre de retraités de cessera d'augmenter ...

Quelles conséquences à moyen et long terme pour notre société ?



Partager cet article

Commenter cet article

christophe blazquez 19/11/2006 12:00

Bonjour Céline,Pas compliqué pourtant de retrouver un article toujours en première page du blog :-)Entretemps, j'avais eu l'occasion de lire sur ton blog que tu résides à Troyes. Je m'intéresse aux problématiques de stress, nous aurons sans doute l'occasion d'échanger sur ce sujet ?Merci pour ton témoignage.Malheureusement, de plus en plus de personnes semblent être confrontées à l'instabilité et à la précarité de l'emploi en France.Au plaisir de te lire ici ou ailleursChristophe

TheCélinette 19/11/2006 11:32

Bonjour Christophe,Ca y est ! Je viens de retrouver mon comm lol !J'anime 2 blogs et je suis basée en Champagne, à Troyes.Dans le même ordre d\\\'idées, il serait intéressant de parler des centres de formation qui font du social tout en précarisant leur propre personnel !Le CD d'usage utilisé dans le cadre de la convention collective est un superbe outil d'harcèlement moral. Il permet à l'employeur de ne s'engager que pour un minima d'heures (dans mon cas 40h sur 11 mois ... si si). En général, ce minima est effectué dès le premier mois. Et comme le CDD ne peut pas être rompu, l'employé se retrouve coincé à l'entière discrétion de l\\\'employeur. Ce dernier ayant sous la main quelqu'un à qui il peut fournir peu ou pas de travail, tout en le maintenant par un lien entièrement légal et consacré...Au plaisir de te relire :-)

christophe blazquez 15/11/2006 12:14

Bonjour Céline,Merci pour ta visite et ton témoignage.Il faut peut-être aussi ajouter que certains organismes de formation sont "complices" du système qui contribue à pervertir les stages de leur objectif initial. En effet, certains de ces organismes n'hésitent pas à délivrer des conventions de stages multiples.Au fait, tu animes combien de blogs ? Au moins deux :-)Où es-tu basée géographiquement ?@ bientôt de te lireChristophe

TheCélinette 15/11/2006 11:39

Je viens de travailler deux ans dans un centre de formation en réinsertion professionnelle... et effectivement, il y a un problème avec les stages.D'une part c'est un super tremplin (je suis moi-même passée par cette case en cours de réorientation pro, et a redonné une superbe impulsion à ma carrière pro).Mais d'autre part, il y a des employeurs qui pervertissent ces stages en utilisant ces personnes (pas seulement des jeunes d'ailleurs) comme de la main d'oeuvre gratuite à leur disposition.Je me souviens d'une jeune en stage, dont la patronne lui faisait faire des heures supp. pour promener son chien !Je pense que dans ce système il serait opportun de révéler le rôle de pression qu'exerce certaines autorités administratives sur ces centres et qui transforme un objectif, initialement social, en un rendement parfois vide de sens ! Il y aurait tant à dire sur le sujet !