Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Christophe BLAZQUEZ blog

3 questions à Emilie Ogez sur l'identité numérique

13 Mai 2009 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Témoignages




Emilie Ogez est responsable Marketing & Communication chez XWiki. Exploratrice du Web, fan de médias sociaux et de e-marketing, elle est également blogueuse sur différents sites ; entre autres Emilie Ogez News, Samarkande, Doppelganger.name, Motrech. Elle anime par ailleurs une rubrique, "Avis d'experts", sur 01net.com.


- Emilie, depuis quand t'intéresses-tu à l'identité numérique et comment la définirais-tu ?

Je m'y intéresse depuis un peu plus d'un an. En fait, mon intérêt pour ce sujet a démarré avec la création du blog Doppelganger.name, que j'anime avec Lilian Mahoukou et Michel Bénard. Ce qui est amusant, c'est que c'est en commençant à écrire des articles sur ce blog que je me suis rendue compte que je faisais, sans m'en rendre compte, du personal branding.

Pour moi l'identité numérique, c'est l'ensemble des traces que chaque internaute/organisation laisse volontairement ou pas sur le Web. Dans l'identité numérique, je distingue ce qu'on contrôle (les informations se trouvant dans ses profils sociaux par exemple, ou encore un message qu'on a envoyé sur un forum de discussion) et ce qu'on ne contrôle pas (ce qu'on dit de nous, notre réputation).

- Quelle stratégie développes-tu afin de te construire une identité numérique ?

C'est assez simple en fait et un peu chronophage (mais le jeu en vaut vraiment la chandelle) : « j'occupe » intelligemment le terrain ; autrement dit : j'ai différents profils sur le Web, je crée, je contribue, je partage, je veille, je diffuse, j'informe, je communique et j'aide. Le tout en étant soi-même, et en essayant de rester disponible et accessible.

- Qu'est-ce que ta présence et ton identité en ligne t'ont apporté ?

Elles m'ont apporté beaucoup de choses. Plus de sollicitations (pour intervenir dans des conférences et séminaires, pour donner des cours, pour participer à l'organisation d'événements...), plus d'occasions de rencontres enrichissantes virtuelles et réelles, une reconnaissance (toute relative bien sûr) dans certains domaines d'expertise, la possibilité d'apprendre beaucoup de choses, et d'aider plus facilement.

Partager cet article

Commenter cet article

fbrahimi 26/05/2009 12:54

Bravo! Emilie est un exemple d'hyper activité en gestion d'identité numérique avec une veille pointue