Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Christophe BLAZQUEZ blog

J'aime ma boîte ... Elle non plus

23 Janvier 2006 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Lectures

Les cadres peuvent-ils encore y croire ?
Adoptez cette banner

Désespérés, désorientés les cadres ?
Paraphrasant le duo Gainsbourg/Birkin, Patrick LEVY-WAITZ et Yves MESSAROVITCH évoquent les contraintes qui pèsent aujourd'hui sur les cadres : mondialisation, logique financière et nouvelles technologies de l'information.
Et posent la question : "Les cadres sont-ils condamnés à vivre dans la double anxiété de devoir s'adapter sans cesse à un contexte de plus en plus confus ?"
La réponse est sans équivoque : "Le monde du travail est devenu celui de l'incertitude", et le constat dressé tout au long des huit chapitres plutôt sombre.
En conclusion de l'ouvrage, les auteurs nous livrent quelques pistes de réflexion qui pourraient (devraient ?) permettrent aux cadres (et à leurs dirigeants ?) de sortir de l'impasse dans laquelle ils semblent plongés.
N'est-il pas temps de revenir à une conception plus humaniste de l'entreprise, et de (re)donner à l'Homme une place plus centrale au sein de cette dernière ?
C'est le message que les auteurs souhaitent faire passer :
"Car le potentiel humain qu'ils (les cadres) constituent est en passe de devenir le seul levier qui puisse encore être actionné pour, prenant le marché à son propre jeu, en accroître la performance".
Un livre intéressant qui laisse tout de même entrevoir quelques traits de ciel bleu derrière un horizon à priori bouché.
Il est cependant à regretter que les constats sur la transition et les turbulences actuelles vécues par les cadres soient traités sur 148 pages (8 chapitres) alors que les quelques pistes de réflexion ne dépassent pas 20 pages (en conclusion).
Peut-être ces pistes donneront-elles lieu à de futurs
développements ? Un nouvel ouvrage en perspective ?

En attendant, à vos claviers et  ... à vos commentaires !

Partager cet article

Commenter cet article

christophe blazquez 15/02/2006 20:13

Effectivement,Le livre a le mérite de susciter des interrogations, d'ouvrir des pistes de réflexion. Il cherche à nous amener à une prise de recul salvatrice.Par contre, tout comme vous, je suis resté sur ma faim. Je trouve que cet ouvrage en appelle un deuxième !Merci pour votre avis Bonne soirée et à bientôtChristophe Blazquez

Socrat 15/02/2006 20:02

J’ai beaucoup apprécié le livre. Les histoires racontées m’ont vraiment rappelé des expériences personnelles. Bravo !!! Je regrette simplement aimé creuser davantage le sujet…A quand le deuxième tome ?
 

Christophe blazquez 15/02/2006 12:30

Marie,J'ai le sentiment que l'ouvrage nous donne plutôt des témoignages au cours des différents chapitres. Néanmoins, je vous rejoins en partie.Nous sommes plusieurs bloggers à déplorer que le livre donne plus des pistes de réflexion que de véritables solutions ou débuts de solutions. C'est dommage car le sujet est intéressant et préoccupant ...Merci pour vos encouragementsBon courage pour la création de votre blogA bientôt de vous lireChristophe

marie 15/02/2006 12:01

Merci pour ces commentaires!Pourtant, je ne suis pas totalement d'accord avec vous quand vous dites que les pistes de réflexion n'arrivent qu'à la fin...J'en vois, moi, à la fin de chaque chapitre, et en effet en synthèse à la fin du livre. J'ai bien aimé le livre aussi, et je suis ravi de trouver sur le net des endroits où on prend le temps d'écrire des textes sans céder à l'instantanéité. Merci donc pour ce blog! A bientôt sur le mien (pas encore créé..)Marie

christophe blazquez 26/01/2006 13:02

Fubiz,Merci pour vos encouragementsVotre avis sur le livre ?Christophe Blazquez