Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Christophe BLAZQUEZ blog

Joyeuses fêtes

22 Décembre 2012 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Blazquez

Joyeuses-Fetes.jpg

Voir les commentaires

Sélection de livres webmarketing, e-commerce et management 2.0

21 Décembre 2012 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Lectures

En cette fin d'année, si vous n'avez pas encore trouvé de cadeau de Noël, voici une sélection d'ouvrages que j'ai trouvés intéressants :

 

Tout d'abord, un livre qui évoque l'ensemble des sujets du e-marketing et du e-commerce :

E-marketing & e-commerce

Description détaillée

 

Si vous souhaitez entreprendre sur le web :

La Boîte à outils du digital entrepreneur

Description détaillée

 

Vous souhaitez construire et développer votre réseau :

Comment développer votre activité avec votre réseau relationnel

Description détaillée

 

Enfin, vous pensez à intégrer le web 2.0 dans votre management :

Description détaillée

Voir les commentaires

Les célébrités dans la publicité : à la recherche de congruence ou de popularité ?

20 Décembre 2012 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Marketing

2012-04-20-Pikine-123.jpg

Une étude réalisée par deux professeurs et une praticienne en agence de communication vient d'être publiée dans la très prestigieuse revue Psychology & Marketing :
"Nous sommes partis du constat suivant : le nombre de célébrités apparaissant dans des pubs est énorme; les marques qui font appel à des célébrités cherchent prioritairement à sortir de la masse et se faire remarquer, et aussi à ce que les qualités attribuées à la star leur soient transférées.
Pourtant, on peut se demander si le choix de telle ou telle célébrité est toujours judicieux. Est-il pertinent de retrouver Zidane dans une pub pour une assurance ou Chabal vantant les mérites d'une voiture citadine? Les marques et leurs agences ont tendance à faire appel, dans leurs campagnes, aux célébrités préférées des français. En dehors des nombreuses failles méthodologiques et éthiques de cette technique, on est en droit de se demander s'il ne faut pas aller plus loin. Au final, qu'est-ce qui compte le plus : que la célébrité soit appréciée ou qu'elle colle bien avec la marque? 
Nous avons réalisé une étude portant sur 537 participants, tous utilisateurs de marques de luxe. Chaque répondant a été associé à un endossement fictif entre une célébrité (tirée au hasard parmi 16) et une marque (Yves-Saint-Laurent et Dior, également choisie au hasard).
Les résultats de notre étude : pour qu'un endossement soit efficace et apprécié par les consommateurs, la congruence entre la célébrité et la marque compte tout autant que le fait d'aimer cette célébrité. Plus ces deux variables sont élevées, plus l'image de marque, l'attitude envers la marque et au final l'intention d'achat vont être forts.
En d'autres termes, les marques tendent à faire appel a des célébrités aimées par les français (en faisant appel à un classement comme celui de l'IFOP, qui n'est pas adapté), mais ne tiennent pas assez compte du fait que la célébrité doive parfaitement "coller" avec la marque, pour obtenir un résultat le meilleur possible auprès de leur cible.
Notre méthode permet à une marque de trouver la célébrité la plus adaptée pour ses campagnes : il semble nécessaire lors de la phase de choix de réaliser un étude ad hoc afin de sélectionner un certain nombre de célébrités adéquates, et aussi d'éliminer un certain nombres qui ne semblent pas adaptées !"

Fleck, N., Korchia, M., & Le Roy, I. (2012). Celebrities in Advertising: Looking for Congruence or Likability? Psychology & Marketing, 29(9), 651-662.

 

Nathalie Fleck est Maître de Conférences à l'université de Cergy-Pontoise

Michaël Korchia est professeur à BEM Management School
Isabelle Le Roy est directrice du Pôle Media Digital et Publicité à CSA
Voir les commentaires

Presse & media Christophe BLAZQUEZ

20 Décembre 2012 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Blazquez

TELEVISION

Ici Télé - 24 février 2011 : Comment gérer et mettre en valeur son identité virtuelle

France 2 – « J’ai rendez-vous avec vous » du 24 septembre 2006 à Bayonne
Intervention sur le Tutorat, transmission intergénérationnelle du savoir en entreprise

 
CHRONIQUE

La République et l’Eclair des Pyrénées – « Le savoir-faire de Christophe Blazquez » – Rubrique emploi du samedi – de juin 2006 à juin 2007

 

EBOOK

"Cultivez votre identité numérique" - avril 2009 - ouvrage collaboratif - p.48/49

 
PRESSE ECRITE

Courrier Cadres N°42 de juin 2010 - page 54 :"Réseaux sociaux : comment se faire remarquer"

Respect mag - juin 2009 : dossier sur le networking

L'emmerdeur international - Editions Jean de Portal - N° 166 de Février 2009 - Dossier "Trouvez un travail grâce au web !" - page 2 : "Les recruteurs tapent les noms des candidats sur Google"- page 10 : "Soignez votre e-réputation !"

Courrier Cadres – N°19 de mai 2008 - page 30 : "Attention à votre réputation sur le Net"

La Tribune – 6 juillet 2007 : « Pourquoi les recruteurs ne jurent plus que par Second Life »

Les Echos – 29 mai 2007 : « Les recruteurs sont sur Second Life »

Sud-Ouest – 20 mars 2007 : « Nouveaux modes d’emploi »

La République et l’Eclair des Pyrénées – 14 mars 2007 : « Web : Oloron s’invite à la fête »

Management – N° 135 Octobre 2006 : dossier « Guide Internet, Les meilleurs sites pour piloter votre carrière »

Sud-Ouest – 25 septembre 2006 : « Rendez-vous intime » - réaction suite à l’émission « J’ai rendez-vous avec vous » de France 2

Courrier Cadres – N°1637 du 10 août 2006 : « Blog emploi pyrénéen »

Courrier Cadres –  N° 1623 du 30 mars 2006 : « Voyage dans la blogosphère emploi »

La République et l’Eclair des Pyrénées – 10 mars 2006 : « Les recruteurs croient au blog »

 

 

PRESSE WEB

- Tarbes infos - 13 mars 2013 - Le lycée Pradeau-La sède ouvre une formation en e-commerce et webmarketing

- Etre unique - 26 octobre 2012 - Interview en 10 questions

- 6buzz - Septembre 2012 - Interview Médias Sociaux

- Comment recruter - Juillet 2012 - Comment les experts recrutent avec un blog RH

- Geek&Social - 28 novembre 2011 : "Tour du monde de Foursquare avec Christophe Blazquez de Pau"

- CAM LE blog - 5 mai 2011 : "Le tour de France de Twitter passe par Pau"

- Civiweb.com - mars 2011 : "Trouver un poste à l'international via les réseaux sociaux"

- La République des Pyrénées - 20 décembre 2010 : Les réseaux sociaux à la loupe

- Le Blog du Personal Branding - 5 avril 2010 : "RH 2.0 et le recrutement sur Internet"

- Les ateliers de l'apprentissage - 22 février 2010 : "L'apprentissage et l'alternance : avis de blogueur"

- Le blog du modérateur, RegionsJob Cafés - 24 mars 2009 : "Recruteurs et name googling"

- EducPros – mars 2008 : « Les recruteurs à la page du web 2.0 »

- LaTribune.fr - 21 janvier 2008 : "Recrutement : la vague du web 2.0"

- Typepad – 28 août 2007 : « blog à la une – emploi64.fr »

- Modes d’emploi, blog du rédacteur de RegionsJob – août 2007 : «Le blog emploi doit être un véritable prolongement du CV »

- Focusrh – 23 juillet 2007 : « Concours de blogs sur les RegionsJobCafés ! »

- Stratégies – juin 2007 : « Recrutement - Recherche candidat réel dans monde virtuel »

 

RADIO

 France Bleu Béarn – 23 mars 2007 – Intervention sur les nouvelles pratiques du recutement

 
CONFERENCES

Semaine de l'industrie - vendredi 22 Mars 2013 à la CCI de Tarbes « Quelle stratégie et quels outils web pour trouver un emploi, un stage ? »

Les Rencontres du Multimédia - 15 février 2012 : "Media & Réseaux Sociaux : quelle stratégie ?"

Conférence IUT STID - 12 février 2011 : "Réseaux sociaux, comment (bien) les utiliser ?"

Conférence annuelle CAP Sud Ouest - ESC PAU - 7 décembre 2010 : Identité numérique professionnelle

Second Life - 7 mars 2009 : "Le v-recrutement : enjeux et pratiques"

Les rencontres du Multimédia Pau - 11 février 2009 : "Ressources humaines et multimedia : les applications du web social en matière de recrutement, de formation et de gestion des talents"

Université de Pau et Pays de l'Adour (UPPA) - 27 novembre 2008 : "Identité numérique, web réputation et e-recrutement"

ADBS - Journée d'étude - Paris - 4 juillet 2008 : "Réseaux sociaux en ligne et recrutement"

Cap Sud Ouest – Pau – Mars 2008 : « Comment développer sa visibilité sur Internet ? » 

Fête du web - Oloron-Sainte-Marie - 23 mars 2007 : « Le web social : réseaux, blogs, e-réputation, identité numérique, personal branding »

Cap Sud Ouest – Pau – Février 2007 : « e-candidats, multipliez les filières ! »

Cap Sud Ouest – Pau – Février 2006 : « Les blogs emploi »

 

JURY

Concours de blogs emploi RegionsJob – Juillet 2007

Voir les commentaires

Quels sont les sentiments de la jeune génération concernant le travail en France ?

19 Décembre 2012 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Emploi

109a

Source : photo-libre.fr

 

C’est un sujet qui ressort régulièrement dans les médias. Comment les jeunes d’aujourd’hui affrontent-ils l’idée du travail ? On dit souvent qu'il y en a de moins en moins et qu'il est difficile de se faire embaucher. Il semble que la majorité des jeunes aient une vision bien précise du marché du travail. C’est d’ailleurs pour cela que certaines filières d’études sont plus prisées que d’autres. En France, une grande partie de la nouvelle génération semble attirée par la sécurité de l’emploi et donc l’ensemble des postes de fonctionnaires.

 

La sécurité de l’emploi à tout prix

La France est un des pays comptant le plus de fonctionnaires dans le monde. Le nombre de réponses aux concours et offres d’emploi proposées par l’État ne fléchissent pas au fil des années. Pouvoir construire un avenir en sachant que votre emploi est garantie à vie, il n’y a rien de plus rassurant en effet. De plus, les emplois de fonctionnaire sont le plus souvent accompagnés d’avantages en nature. Qu’il s’agisse d’un appartement, d’une voiture de fonction ou de chèques cadeaux, dans tous les cas ce sont des points valorisant pour ces emplois.

Disposer d’un salaire attractif n’est plus l’unique objectif encouru par la jeune génération. Cette recherche de la sécurité de l’emploi démontre bien le peu de confiance que manifestent ces jeunes en l’avenir. Il est régulièrement répété dans les médias français qu’il deviendra extrêmement rare de pouvoir passer toute sa carrière chez le même employeur. Les licenciements en tout genre se multiplient et la conjoncture n’apparaît pas favorable. Pour protéger son avenir, disposer d’un emploi garanti à vie est très certainement la meilleure solution !

 

Des études toujours plus longues

Quand vous regardez une offre d’emploi aujourd’hui, deux éléments sont toujours clairement requis. Premièrement de l’expérience bien sur, mais également un bagage de diplômes important.  Les universités françaises n’ont jamais été aussi remplies qu’aujourd’hui. Que ce soit la peur de rentrer sur le marché du travail ou la nécessité de disposer de plus de diplômes, le fait est que l’on rentre dans la vie active de plus en plus tard.

Pour trouver le travail dont tout le monde rêve, il faut donc parler une deuxième langue couramment, disposer de plusieurs années d’expérience et de diplômes reconnus au niveau national. Autant dire que la concurrence est rude et que les places sont de plus en plus chères. L’avenir nous dira si cette évolution du marché du travail n’était que le début d’une nouvelle ère !

 

Article sponsorisé par careerbuilder

Voir les commentaires

Interview de Florence Guichard, Responsable Broadbean France

11 Décembre 2012 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #recrutement 2.0

Florence Guichard Broadbean

CB : Pouvez-vous nous parler de Broadbean ?

FG : Broadbean est une entreprise anglaise qui s’est développée en France depuis 3 ans.

Nous sommes leader de la multidiffusion d'offres d'emploi à l'international.

Nous travaillons avec les Cabinets de recrutement et les grandes entreprises qui utilisent la multidiffusion vers les jobboards, les réseaux sociaux et les outils de recherche de candidatures.

Actuellement, Broadbean s’oriente de  plus en plus vers la diffusion sur les réseaux sociaux.

 

CB : Justement, il me semble que vous avez innové récemment sur ce type de produits ?

FG : En effet, nous avons lancé deux applications.
Une application Facebook qui est proposée gratuitement aux clients de Broadbean multidiffusion.
Pour nos clients qui le souhaitent, un onglet d’offres d’emploi est créé sur leur page Facebook. Cela permet de séparer les offres d’emploi des informations diffusées sur leur mur Facebook.
Un des objectifs forts de cette application est de permettre aux entreprises de se trouver là où se trouvent les candidats !
 Il existe des critères de recherche qui permettent de filtrer les annonces en fonction de ce que l’on recherche (Secteur d’activité, type de contrat …).
Belgacom 1-copie-1En outre, si on clique sur une annonce : on a la possibilité de postuler (bouton intéressé) ou de voir quels sont ses amis pouvant correspondre au poste (matcher ses amis).
Belgacom-2.jpg

Enfin, en bas de l’écran, vous trouverez des social bookmarks pour créer le buzz sur l’annonce !

Belgacom 3

 

Accédez directement aux offres d'emploi de Belgacom sur Facebook 

 

Nous avons également mis en place une application sur Twitter qui permet de relayer une annonce emploi sur le compte Twitter de l'entreprise cliente.
1os 79331312219528

Les annonces redirigent vers une page twitter aux couleurs de l'entreprise hébergée par Broadbean.
os 82361311164725.jpg

Social +, notre solution de diffusion d'annonces emploi vers les réseaux sociaux, est un dispositif gratuit pour les entreprises déjà clientes de Broadbean.

 

CB : Est-il possible de diffuser les annonces sur les réseaux sociaux professionnels ?

FG : On peut poster ses annonces emploi sur son statut LinkedIn et les groupes LinkedIn depuis l'application Broadbean. Il en sera bientôt de même sur Viadeo.

Nos clients peuvent aussi effectuer des recherches sur les CVthèques et LinkedIn à partir de mots clés. En ce qui concerne Viadeo, nous sommes en cours de finalisation.

 

Plus d’informations sur : http://www.broadbean.com/fr/

Voir les commentaires

Top 10 des vidéos de marques les plus partagées sur le web en 2012

10 Décembre 2012 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Médias sociaux et réseaux sociaux

Unruly_Most_Shared_Social_Video_Brands_Of_2012.png

Unruly vient de me communiquer son palmarès des marques dont les vidéos ont généré le plus de partages sur le web social cette année.

 

En 2012, Google remporte le ranking, en particulier grâce au succès des campagnes globales telles que Project Glass : One Day et se positionne devant Nike avec un écart assez conséquent;

Il y a de nombreux nouveaux entrants dans le top 10 : TNT Benelux, Coca-Cola, Abercrombie & Fitch, Samsung et P&G qui remplacent les meilleurs classés de l'année 2011 : Budweiser, Evian, T-Mobile, Activision et Kia. 

La course aux partages bat son plein, les dix meilleurs ont totalisé plus de 35 millions de partages cette année ! Il est devenu clair que les partages sont une métrique précieuse pour les Annonceurs, qui ne se contentent plus de regarder le compteur des vues, mais accordent une importance croissante à l'activité de partage, des interactions et des commentaires.
Voir les commentaires

L'e-réputation : du b2c au b2b !

7 Décembre 2012 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Identité numérique & e-réputation

IsabelleSaladinBD

Isabelle Saladin


Le terme e-réputation est apparu en 2000 dans l'une des nombreuses études suisses-allemandes et américaines consacrées aux relations entre réputation du vendeur et performances des ventes sur les sites d'enchères en ligne. En 2001, le terme e-réputation apparait plus franchement sur un article titré "E-réputation et le management des marques". La même année, Susan Block-Lieb, professeur de droit, s'intéresse à la construction de la confiance en matière de commerce électronique dans un article titré e-Reputation: Building Trust in Electronic Commerce

Il n'est donc pas illogique que les premières entreprises à se pencher sur ce sujet, fussent les entreprises de e-commerce - des entreprises BtoC.
Par définition, les entreprises de BtoC ont des activités ayant le consommateur final comme client, le marché cible est très grand, la décision d'achat est simple, directe et émotionnelle basée sur le désir et le prix - le développement du web était une aubaine.

De ce constat, Ebay imagine le premier le concept de la réputation du vendeur en demandant à l'acheteur de le « noter », suivi par Amazon qui crée « l'avis du lecteur » avec des notes et des commentaires pour les livres.- L'avis du consommateur devient l'argument de vente n°1 et le premier canal de communication de la Marque.

Aujourd'hui, l'achat en ligne a aujourd'hui évolué vers un véritable phénomène de « web social ». En effet, il ne s'agit plus uniquement de proposer un produit complémentaire, un accessoire ou un service lié au produit principal, mais de répondre exactement aux attentes de l'acheteur. Depuis les premiers commentaires ou avis d'internautes au début des années 2000, les sites marchands doivent évoluer vers une véritable plate-forme d'échange et de conseils afin de conforter le consommateur dans son achat, en fonction de son profil en tant qu'individu et en tant que membre d'un groupe.

A contrario, les entreprises du marché BtoB ne se posent la question de l'e-réputation que depuis quelques mois. En effet,  le fait d'acheter un produit pour soi-même de façon personnelle et le fait d'acheter un produit pour sa société avec une approche professionnelle, relèvent de mécaniques totalement différentes.

Pendant longtemps, les entreprises de BtoB ne se sont pas senties concernées par cette problématique « virtuelle », trop éloignées de leurs marchés très ciblées et de leurs stratégies « 1to1 ». Mais aujourd'hui, cette notion de « web social » se retrouve également chez les professionnels, preuve en est de la démultiplication des groupes d'utilisateurs sur les réseaux sociaux et des communautés autour d'un produit ou d'une solution sur le web... la version virtuelle des clubs d'utilisateurs des années 80 !

C'est le développement  des réseaux sociaux, et de la diffusion numérique de l'information, qui ont mis en exergue les points communs de ces 2 grandes familles de marchés (B2B et B2C), notamment  les groupes d'influences communs :

-         La presse (journaux en ligne, blogs...)

-         Les utilisateurs du produit final

-         La concurrence

-         Les groupes de pression (syndicats...)

-         Les collaborateurs

Par nature, les entreprises de BtoB ont un cycle de vente plus long basé essentiellement sur la construction de la relation clients  et une communication très ciblée, mais aussi sur les délais de décision et les contraintes budgétaire... il s'agit d'un investissement pour lequel toutes les garanties doivent être prises. Dans ce cadre, l'avis des confrères est primordial !

La diffusion d'information, auparavant réservée à certains professionnels, est maintenant la préoccupation de... tous ceux qui veulent ! Blogs ou autres sites ne sont plus l'exclusivité des professionnels ou des geeks. Les clients ont leurs blogs également, leur permettant de donner leur avis en tant qu'utilisateurs professionnels d'une solution ou d'un produit. Et s'ils sont reconnus dans leur métier ou dans leur fonction, leur avis est d'autant plus important et d'autant plus suivi !

 

Auteur :

Isabelle Saladin

Responsable Marketing Europe du Sud Perceptive Software

Voir les commentaires

Etude Idaos : Réseaux sociaux, 88% des entreprises y croient mais peinent encore à trouver le mode d'emploi !

4 Décembre 2012 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Médias sociaux et réseaux sociaux

Idaos.jpg

IDAOS publie une vaste étude* sur l’impact et les pratiques des réseaux sociaux en entreprise, réalisée auprès de grands patrons et décideurs, suite au colloque qui les a réuni sur cette thématique le 13 Novembre 2012.


Le principal enseignement de cette étude concerne la lucidité des responsables sur le chemin qui reste à parcourir pour une intégration réelle des réseaux sociaux à tous les échelons de la stratégie de l’entreprise. Pour Franck Perrier, directeur général d’Idaos: « Les entreprises y croient, mais peinent à trouver le mode d'emploi. »

Un enjeu partagé. L’écrasante majorité des décideurs d’entreprises (88%) considèrent que les réseaux sociaux changent profondément la société parce qu’ils répondent à un réel besoin de dialogue, de coopération et de communauté. Mieux : 84% pensent que les plus grands bouleversements sont encore à venir.

Est-ce à dire que les entreprises ont pris toute la mesure de l’impact des réseaux sociaux sur l’entreprise et sont prêtes à les exploiter à leur profit? Clairement non.

Des obstacles assumés. Bien que 77% des personnes interrogées utilisent les réseaux sociaux professionnellement, seuls 23% pensent que leur entreprise est sur la bonne voie pour les utiliser en marketing. Plus des trois quarts admettent être encore en phase d’exploration et plus d’un tiers rapporte des expérimentations peu probantes.  

Ainsi, bien que 96% d’entre eux pensent que la gestion de l’e-réputation est un enjeu crucial pour l’entreprise, les deux tiers admettent que leur entreprise ne serait pas actuellement en mesure de gérer une crise dans ce domaine.

Un potentiel identifié. C’est précisément au service d’une e-réputation positive que les entreprises identifient de forts potentiels de progression : 60 % estiment que leur entreprise ne sait pas mesurer l' e-réputation.           66 % jugent que leur entreprise n’est pas capable d’influencer sa e-réputation.

L’engagement marketing n’est pas qu’un concept. Les réseaux sociaux favorisent la compréhension des attentes du client pour 77 % des entreprises et 70 % leur reconnaissent la capacité d’engager les clients pour la marque : un constat volontariste dans une stratégie de « médias gagnés ».


« En quelques questions test portant sur Facebook, Twitter, LinkedIn et Viadeo, on voit que la vitesse et l’ampleur du déploiement des réseaux sociaux restent largement sous-estimées », déclare Franck Perrier, Directeur Général d’IDAOS. « Les entreprises nous confient qu’elles ont encore beaucoup de chemin à parcourir pour intégrer les réseaux sociaux dans leur stratégie globale comme dans leur marketing.  Le marketing sur les médias sociaux leur pose de nouveaux défis, tels que, par exemple, la nécessité de définir une stratégie éditoriale et de produire des contenus adaptés à chaque réseau social.»

 

  Présentation slideshare de l’étude sur :

 http://fr.slideshare.net/idaos/limpact-des-rseaux-sociaux-sur-les-entreprises-15463020

 

* Etude menée du 2 au 12 novembre 2012 auprès d’un échantillon de 200 décideurs issus d'entreprises de tous secteurs. Les personnes sondées sont principalement membres des Directions Générales (32%), Communication (28%), Directions Marketing (15%), Directions des Ressources Humaines (11%). Plus d’un tiers viennent d’entreprises de 1 000 employés ou plus.

Voir les commentaires

Manuel du social media marketing

3 Décembre 2012 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Lectures

ar_14632.jpg

Paru en octobre dernier, ce manuel a le mérite d'aborder le marketing des médias sociaux sous un angle pratique par les exemples et les témoignages de professionnels qu'il propose.

J'ai également apprécié le chapitre 3 qui aborde la publicité sur les réseaux sociaux.

 

Petit tremblement de terre entre amis 

 

Fans ou Followers, Path ou Pinterest, ... tout se complique ? Oui et ce n'est pas fini !
Le web se réorganise autour de chacun d'entre nous ? Oui un peu, mais ce n'est pas si simple.

Dans ce manuel écrit et structuré « à l'ancienne », Laurent Rignault et Ludovic Bonneton décryptent les réseaux sociaux à l'attention des professionnels.
Le raz-de-marée social est abordé par thèmes (mobilité, jeux sociaux et gamification, publicité, réseau d' entreprise, marque employeur et recrutement ...) analysant les enjeux et les actions possibles pour les entreprises.

Conseils et méthodologies y sont aussi détaillés par les tribunes de Professionnels reconnus de l'Internet :
- Christian Gatard, Consultant en prospective et Partenaire de Gatard et Associés
- Patrick Robin, président de 24h00-Boosket
- Alain Garnier, CEO de Jamespot
- Bruno Massiet du Biest, CEO de Plyce
- Jacques Froissant, CEO du cabinet de recrutement d Altaïde
- Arnould Moyne, Product Manager chez Radarly

Préface de Gilles Babinet, Serial entrepreneur et président du conseil d administration de Captain Dash, Eyeka, MXP4 et Digibonus.

Voir les commentaires