Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Christophe BLAZQUEZ blog

Métiers de l'Internet : une branche en pleine mutation !

30 Juillet 2012 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Formation

images-copie-4.jpg

Les formations aux métiers de l'Internet sont extrêmement récentes :
l'internet grand public a démarré dans la fin des années 1995-2000.
Les métiers et les formations spécifiques ont principalement dérivé
des formations informatiques puisque les outils reposaient sur l'usage
d'ordinateurs. les profils professionnels étaient spécialisés :
développeurs web, webmestres, webmarketeurs...Les organismes de
formation, qu'ils soient publics (Universités, DUT, Licences pro...)
ou privés ont formé des professionnels spécialisés. La technique,
l'usage des différents logiciels, était le coeur de l'enseignement de
ces métiers.

Lors des dernières années un changement considérable s'est produit :
ces métiers sont maintenant présents dans les entreprises de tous
secteurs d'activité et notamment dans les PME (près de 50 % des PME
ont maintenant un site internet) pour accroître leur notoriété,
développer leur image, accompagner leur marketing et leurs ventes.

Quel métier pour quelle mission ?

Ces entreprises ont une équipe "internet" très réduite. Le profil
nécessaire est totalement différent. Si le webmestre a complètement
disparu des grandes entreprises, replacé par une multitude de
fonctions, il est maintenant le coeur de l'activité des PME.

L'entreprise peut faire appel à une webagency, ou une SSII pour la
réalisation de son site (voire sa mise à jour) mais dans de nombreux
cas la PME va confier cette tâche à celui qui sera un webdesigner. Une
fois le site créé, le chef d'entreprise demandera au "webdesigner"
d'animer et de mettre à jour le site. Il devient en fait un webmestre.
Pour accomplir sa tâche de webmestre il se transformera aussi en
webmarketeur, voire partiellement en community manager. Nous sommes
donc avec un même professionnel occupant 4 rôles professionnels
différents...

L'Observatoire International des Métiers de l'Internet

Ce constat repose sur les travaux de l'Observatoire International des
Métiers de l'Internet qui regroupe sur une quinzaine de pays européens
des Universités (publiques), des   Ecoles professionnelles publiques
et privées, des organisations professionnelles régionales et
nationales, ainsi que des organismes intermédiaires accompagnant à la
fois les entreprises (ex : Chambres de commerce) ou accompagnant les
jeunes diplômés et demandeurs d'emploi. La Fédération Européenne de
l'Economie Digitale EMF Forum e-Excellence qui fédère plus de 7 500
entreprises européennes est un des moteurs de l'Observatoire.

Des enquêtes en continu sont menées par les membres de l'Observatoire
pour identifier les compétences nécessaires et décisives en matière
d'emploi et de recrutement. Un fossé important entre les besoins du
marché a été identifié : L'enseignement des compétences techniques
correspond à peu près correctement aux besoins du marché de l'emploi
(sauf dans des domaines très spécialisés développement technique, jeu
vidéo....), par contre les compétences transversales sont peu
développées : sens du travail en équipe, attention aux détails et à la
précision, créativité et imagination, orientation client/utilisateur
(partir des besoins du client et non des fonctionnalités de la machine
!!!), cohérence avec la stratégie de l'entreprise...Capacité
d'écriture (incluant orthographe et grammaire).

Un label européen

Cette enquête européenne a permis de publier 10 profils de fonction (à
ne pas prendre donc comme profils professionnels, chaque entreprise
faisant un mélange de ces fonctions et des compétences nécessaires.
Viennent également d'être publiés des recommandations pour organismes
de formation .

Ces différents documents et recommandations sont bien évidemment
appliqués par des organismes de formation publics et privés. Un label
Européen de qualité a été mis en place avec le soutien de la société
DEKRA Allemagne mettant en valeur les organismes de formation qui
appliquent ces recommandations et s'engagent à former à ces
compétences transversales décisives pour l'emploi. Cette labellisation
est ouverte à tout organismes de formation public ou privé, souhaitant
démontrer son accord avec les besoins du marché de l'emploi dans le
domaine Internet. Ce label a pour objectif de permettre aux étudiants
de mieux s'orienter et d'identifier plus facilement les formations qui
leur permettront d'entrer plus facilement dans le marché du travail .

Contact : François Adoue / Mail : fadoue@multimedia-jobs.org

Voir les commentaires

Flash'n Goal : l'expérience interactive de Domino's Pizza et Coca-Cola !

23 Juillet 2012 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Marketing

Domino's Pizza et Coca-Cola ont récemment mis en place un dispositif unique et original construit sur le principe des machines de Rude Goldberg. 


Jouant sur l'interaction dual screen iPhone / ordinateur, l'expérience Flash'n Goal propose au joueur de lâcher une balle depuis son iPhone, qui atterrit plus bas sur l'écran de son ordinateur.

La balle suit alors un parcours semé d'embuches dans un décor 100% homemade aux couleurs des deux marques !

 

Visionnez la vidéo de la Machine de Rude Goldberg :

 

 

Voir les commentaires

Fausses applications Facebook G Data SecurityLabs analyse le cas "Checker"

10 Juillet 2012 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Médias sociaux et réseaux sociaux

Qui n’a jamais rencontré une fausse application sur Facebook ? Un ami publie une vidéo « incroyable » sur son mur ou souhaite partager avec vous une application « extraordinaire». Mais avant même que vous n’ayez eu le temps de vous rendre compte de votre erreur, en cliquant sur ce message vous avez à votre tour partagé cette fausse bonne information à l’ensemble de vos amis. Quel est le but de ces fausses applications ? Sont-elles dangereuses ? Le G Data SecurityLabs décortique un cas concret et apporte quelques éclairages sur ces attaques.

La plupart des attaques menées ont une portée économique. En s’appuyant sur les réseaux publicitaires les concepteurs de ces fausses applications ont trouvé un moyen simple de gagner rapidement beaucoup d’argent sans nécessairement nuire à l'utilisateur, du moins pas directement. Dans le cas « Checker » étudié, G Data SecurityLabs a découvert une approche particulièrement sophistiquée.

Déroulement de l'attaque
Tout commence avec un message sur le Mur : Un de vos amis possède une application capable de vérifier qui de ses contacts consultent son profil. Une application forcément très intéressante et enviable (non autorisée par Facebook. Voir l’aide à ce sujet ici).


À défaut de diriger sur ladite application, l’URL raccourcie conduit à une adresse Internet dont la seule fonction est de vérifier le pays d'origine du visiteur. Selon le résultat, le visiteur est alors dirigé dans une longue chaîne de redirection vers de nombreux services ad intégrés dans des iFrames. Chaque « visite » automatique sur ces sites permet à l’attaquant de gagner de l'argent.


Source G Data Software AG

La chaîne de redirection graphique montre les événements qui se déroulent dans le cas d’un clic sur l’URL courte. Le site de contrôle du pays d'origine distingue alors trois possibilités avec trois URL impliquées :

Si  l’internaute est en UK:
arLinks[0] = "the*****ter.com/313/index.php";
arLinks[1] = "the*****ter.com/313/index.php";
arLinks[2] = "the*****fly.com/final2.php";

Pour NL, IE, FR:
the*****ter.com/313/index.php

Pour US, AU, ZA, CA, BE, ES:
the*****fly/final2.php

Pour les autres pays
justforfunapps.com 

Selon les pays, différentes pages sont affichées à des fréquences diverses. La page Internet justforfunapps est un exemple de pages affichées. Celle-ci est chargée de publicités pour divers produits et services web. Heureusement, aucun lien intégré n’est malveillant, mais les attaquants peuvent rediriger le trafic vers un site Web dangereux dès qu’ils le souhaitent.

Sur les autres sites ciblés, jeux de loterie, chèque-cadeau et réductions diverses sont proposés. Des offres pour lesquelles il faut bien entendu saisir ses coordonnées personnelles (numéro de téléphone mobile, adresse e-mail, etc.). Certaines loteries invitent aussi l’internaute à envoyer plusieurs SMS surtaxés.

Mode de propagation sur Facebook

Dans le cas de l’application "Checker" testée, son installation est proposée lorsque la victime clique sur l’image de la soi-disant interface affichée sur le mur de son ami. Une demande de validation des droits liés à l’utilisation de l’application est alors demandée. Une fois les autorisations accordées, "Checker" publie automatiquement l’image de sa fausse interface sur le mur et attend ses futures victimes : soit elles cliquent sur le lien proposé et entre dans la chaine de publicités, soit elles cliquent sur l’image et installent la fausse application. Dans les deux cas, l’action des internautes contribue directement ou indirectement à l’enrichissement de l’attaquant.

Voir les commentaires

La résidence Les Balcons de la Neste *** renforce sa présence digitale

9 Juillet 2012 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Médias sociaux et réseaux sociaux

images-copie-3.jpg

Créée en 2008, la résidence de Tourisme Les Balcons de la Neste était présente sur Internet par l'intermédiaire de son site web.

Désormais, elle renforce sa présence numérique par la mise en place :

- d'un blog afin de partager l'actualité des vallées d'Aure et du Louron

- d'une Page Facebook afin de dialoguer avec sa communauté

- d'une Page Foursquare pour vous faire partager ses conseils et bons plans locaux

 

Retrouvez les Balcons de la Neste sur :

facebook

foursquare

images-blogger.jpg

Voir les commentaires

Vidéo de la conférence "Média et réseaux sociaux, quelle stratégie ?"

2 Juillet 2012 , Rédigé par Christophe BLAZQUEZ Publié dans #Médias sociaux et réseaux sociaux

Pour celles et ceux qui souhaitent visonner mon intervention à la 11ème rencontre DU Multimedia :

 

 

Voir les commentaires